FORUM APOCALYPSE NEWS - PROPHETIES POUR NOTRE TEMPS

Ce Forum Catholique a pour but de commenter nos temps actuels, à la lecture des prophéties de la Bible, du livre de Daniel et de l’Apocalypse de St Jean, en les comparant avec les prophéties modernes.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  PublicationsPublications  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» Donne-nous notre Pain de ce jour (Vie) : Parole de DIEU
par Anne-Marie Aujourd'hui à 13:34

» 20 janvier Saint Fabien
par ami de la Miséricorde Aujourd'hui à 6:14

» 20 Janvier Saint Sébastien
par ami de la Miséricorde Aujourd'hui à 5:52

» La Miséricorde est une vertu "selon la raison"
par ami de la Miséricorde Aujourd'hui à 5:40

» Conversation de Sainte Faustine avec le Seigneur
par ami de la Miséricorde Aujourd'hui à 5:33

» Méditation avec l'Echelle Sainte de St Jean Climaque
par ami de la Miséricorde Aujourd'hui à 5:26

» Des francs maçonneries par le curé enragé
par ami de la Miséricorde Jeu 18 Jan 2018 - 22:37

» 19 janvier Saint Joseph-Sébastien Pelczar
par ami de la Miséricorde Jeu 18 Jan 2018 - 22:19

» 19 janvier Vénérable Juliette Colbert de Barolo
par ami de la Miséricorde Jeu 18 Jan 2018 - 21:56

» Conférence sur la Miséricorde
par ami de la Miséricorde Jeu 18 Jan 2018 - 21:38

» Le Père Steven Scheier jugé par la Miséricorde du Christ
par ami de la Miséricorde Jeu 18 Jan 2018 - 21:14

» 2016 - Film "Dieu n'est pas mort 2" de Harold Cronk ...
par Hercule Jeu 18 Jan 2018 - 13:55

» Dieu n'est pas mort
par Françoise Jeu 18 Jan 2018 - 12:55

» 18 janvier Bienheureux André Grego de Peschiera
par ami de la Miséricorde Mer 17 Jan 2018 - 22:16

» 18 janvier Sainte Marguerite de Hongrie
par ami de la Miséricorde Mer 17 Jan 2018 - 22:03

» Conférence au sujet du sacrifice et de l’oraison
par ami de la Miséricorde Mer 17 Jan 2018 - 21:42

» CLONAGE - Sur KTO le Vendredi 12 JANVIER 2018, à 20h40 - Mgr P. d'Ornellas, responsable du groupe de travail « Bioéthique » de la CEF ...
par Hercule Mer 17 Jan 2018 - 16:11

» Johnny Hallyday (ses obsèques) - Le salut éternel.
par ami de la Miséricorde Mar 16 Jan 2018 - 23:56

» 17 janvier Saint Antoine le Grand
par ami de la Miséricorde Mar 16 Jan 2018 - 23:32

» 17 janvier Sainte Roseline de Villeneuve
par ami de la Miséricorde Mar 16 Jan 2018 - 23:19

» 17 janvier Notre-Dame de Pontmain, libératrice de la France
par ami de la Miséricorde Mar 16 Jan 2018 - 23:09

» MOUVEMENT SACERDOTAL MARIAL - Don Laurent Larroque, circulaire du 1er janvier 2018 ...
par Hercule Mar 16 Jan 2018 - 1:48

» Conférence à propos du combat spirituel
par ami de la Miséricorde Lun 15 Jan 2018 - 23:00

» 16 janvier Saint Marcel 1er
par ami de la Miséricorde Lun 15 Jan 2018 - 22:02

» 16 janvier Saint Honorat d'Arles
par ami de la Miséricorde Lun 15 Jan 2018 - 21:58

» Tribulations - Préparation des refuges ...
par Hercule Lun 15 Jan 2018 - 13:31

» Eucharistie - La réponse de Pierantoni à Buttiglione - Voici pourquoi tout argument permettant la Communion pour les divorcés « remariés » échoue finalement ...
par Hercule Lun 15 Jan 2018 - 13:23

» Eucharistie - Entretien de Mgr Athanasius Schneider avec Rorate Caeli sur la « Profession des Vérités Immuables » et sur la Communion pour les « divorcés et remariés » ...
par Hercule Lun 15 Jan 2018 - 13:18

» Antagonismes - Plus de preuves que le Pontificat de François a été « détourné » par le « lobby gay » ...
par Hercule Lun 15 Jan 2018 - 13:13

» 12-09 - Fête du Saint Nom de Marie ...
par Hercule Lun 15 Jan 2018 - 12:01

» Maria de la Divine Miséricorde, vidéo 13 ... Ces prophéties sont TROP IMPORTANTES ….
par Hercule Lun 15 Jan 2018 - 4:05

» Monnaie de Singe - Le cours du Bitcoin poursuit sa chute, et se rapproche des 13 000 dollars
par Hercule Lun 15 Jan 2018 - 3:44

» 15 janvier Saint Macaire d'Egypte
par ami de la Miséricorde Dim 14 Jan 2018 - 22:01

» 15 janvier Saint Rémi
par ami de la Miséricorde Dim 14 Jan 2018 - 21:48

» 15 janvier Sainte Rachel
par ami de la Miséricorde Dim 14 Jan 2018 - 21:32

» Islamisation de la France, de l'Europe et du Reste du Monde...
par Françoise Dim 14 Jan 2018 - 14:04

» CLONAGE - Clonage de Dolly 20 ans déja ce que la science a appris depuis - 2017-02-21 ...
par Hercule Dim 14 Jan 2018 - 11:51

» BIOETHIQUE - PMA, GPA : que dit l’Église catholique ? ...
par Hercule Dim 14 Jan 2018 - 10:35

» 14 janvier Bienheureuse Alfonsa Clerici
par ami de la Miséricorde Dim 14 Jan 2018 - 0:17

» 14 janvier Vénérable Anne de Guigné
par ami de la Miséricorde Dim 14 Jan 2018 - 0:02

» 13 janvier Bienheureuse Véronique de Binasco (de Milan)
par ami de la Miséricorde Sam 13 Jan 2018 - 1:05

» 13 janvier : Saint Hilaire de Poitiers
par ami de la Miséricorde Sam 13 Jan 2018 - 0:46

» Conversation entre le Dieu de Miséricorde et l’âme parfaite
par ami de la Miséricorde Sam 13 Jan 2018 - 0:30

» USA - Les États-Unis Condamnés par la Nature ... (documentaire choc) ...
par Hercule Ven 12 Jan 2018 - 14:29

» FRANCE - La tempête du siècle, France le 25, 26 et 27 Décembre 1999 ...
par Hercule Ven 12 Jan 2018 - 14:22

» 12 janvier Bienheureux Pierre-François Jamet
par ami de la Miséricorde Jeu 11 Jan 2018 - 21:49

» 12 janvier Saint Aelred de Rievaulx
par ami de la Miséricorde Jeu 11 Jan 2018 - 21:37

» 12 janvier Sainte Marguerite Bourgeoys
par ami de la Miséricorde Jeu 11 Jan 2018 - 21:26

» 11 janvier Saint Paulin d'Aquilée
par ami de la Miséricorde Jeu 11 Jan 2018 - 9:56

» 11 janvier Bienheureux Bernard de Scammacca
par ami de la Miséricorde Jeu 11 Jan 2018 - 9:44

» LA FRANCE - La France vue par les Rabbins ...
par Hercule Mer 10 Jan 2018 - 9:46

» 10 janvier Sainte Léonie Françoise de Sales Aviat
par ami de la Miséricorde Mar 9 Jan 2018 - 22:24

» 10 janvier Saint Grégoire de Nysse
par ami de la Miséricorde Mar 9 Jan 2018 - 22:11

Sujets les plus actifs
Méditation avec l'Echelle Sainte de St Jean Climaque
Donne-nous notre Pain de ce jour (Vie) : Parole de DIEU
SEPTEMBRE LE MOIS DE SAINT MICHEL ARCHANGE
Prières de Protection, de Libération et de Guérison
Prophéties modernes et Messages pour la France...
Islamisation de la France, de l'Europe et du Reste du Monde...
Purgatoire dans le Nouveau Testament St Robert Bellarmin
Livre - "L'HEURE DES TENEBRES" par Don Raymond - Partie 1...
Le livre de l'Apocalypse
Livre - "La Mission Divine de la France" par le Marquis de la Franquerie...
Sujets les plus vus
Donne-nous notre Pain de ce jour (Vie) : Parole de DIEU
Islamisation de la France, de l'Europe et du Reste du Monde...
- Virginie "Alliance des Coeurs Unis" - Consécration et Imposition du Scapulaire
FORUMACTIF.COM – Harcèlement et graves dysfonctionnements sur Lumen -
Méditation avec l'Echelle Sainte de St Jean Climaque
Association «L’Alliance des Cœurs Unis» - Informations le Parvis...
Virginie "Alliance des Coeurs Unis" - Acte de consécration
Le livre de l'Apocalypse
SEPTEMBRE LE MOIS DE SAINT MICHEL ARCHANGE
Prières de Protection, de Libération et de Guérison
Les posteurs les plus actifs de la semaine
ami de la Miséricorde
 
Hercule
 
Anne-Marie
 
Françoise
 
Janvier 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031    
CalendrierCalendrier
Statistiques
Nous avons 20 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est Anne Onime1

Nos membres ont posté un total de 1999 messages dans 1440 sujets
Mots-clés
saint France Défense Rosaire Marie avertissement rose Messe chapelet Kabore François islamisation Jean Nativité Garabandal naturelle Tous Eucharistie catastrophes virginie apocalypse enfants James clonage délivrance Famille
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité :: 1 Moteur de recherche

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 38 le Mer 20 Déc 2017 - 17:38
Annuaire des Sites amis


Partagez | 
 

 Islamisation de la France, de l'Europe et du Reste du Monde...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hercule
Admin
avatar

Messages : 1173
Date d'inscription : 16/08/2017

MessageSujet: Islamisation de la France, de l'Europe et du Reste du Monde...    Mer 30 Aoû 2017 - 10:45

- Islamisation de la France, de l'Europe et du Reste du Monde... - Prophéties -

+ + + + +

Les Prophéties Chrétiennes - Ce que nous annonce Michel Nostradamus (1503 -1566) :


Vous avez tous attendu parler de Nostradamus mais savez-vous qu'il a prévu une guerre de religion entre les Européens et les musulmans !

Michel de Nostredame, dit Nostradamus, est né le 14 décembre 1503 à Saint-Rémy-de-Provence. Il était docteur, apothicaire et astrologue (plutôt astrophile, car il se servait des étoiles pour "dater" les prophéties qu’il avait reçues)
(Le nom des Nostredame vient d’un de ses aieux Juif, qui choisit le nom de de Nostredame lors de sa conversion au catholicisme et de son baptême)

La première édition de ces Prophéties date de 1555


Quelques prophéties remarquables de Nostradamus concernant l'Islam

+ + + + +

Centurie 01 - Quatrain 73

France à cinq pars par neglect assaillie,
Tunys, Agel esmeuz par Persiens ;
Léon, Séville, Barcellonne faillie,
N’aura la classe par les Venitiens

Les Tunisiens et les Algériens se soulèveront sur la pression des Iraniens.
Les villes de Léon, Seville et Barcelone tomberont aux mains de l'Islam.

+ + + + +

Centurie 01 - Quatrain 18

Par la discorde et négligence gauloise,
Sur passage à Mahomet ouvert,
De sang trempé la terre et la mer Senoise*,
Le port Phocen, de voiles et de nefs couverts

Invasion musulmane de la France, à cause de la négligence de ses politiciens.
La terre et la mer de la Seyne-sur-mer près de Toulon seront couvertes de sang.
Le port de Marseille sera envahi de voiliers et de bateaux.

+ + + + +

Centurie 05 - Quatrain 25

Le prince Arabe Mars, Sol, Venus, Lyon,
Regne d´Eglise par mer succombera :
Devers la Perse bien pres d´un million
Bisance, Egipte, vers. Serp. inuadera.

Le prince Arabe, Mars, Soleil, Venus, Lyon,
Le siège de saint Pierre à Rome par la mer succombera
Près d'un million d’islamistes envahissent l’Europe par la mer.

+ + + + +

Centurie 06 - Quatrain 78

Crier victoire du grand Selin croissant,
Par les Romains sera l´Aigle clamé,
Ticcin, Milan & Gennes y consent,
Puis par eux mesmes Basil grand reclamé.

Crier victoire le grand Selin croissant (le croissant de lune est le symbole de l’Islam).
Par les Romains sera l'Aigle clamé (acclameront les Américains l’aigle est l’emblème des USA )
Tessin, Milan et Genes ne conssante à avoir de l'aide
Puis par eux-mêmes le Roi sera réclamé

+ + + + +

Centurie 03 - Quatrain 27

Prince libinique puissant en Occident.
François d'Arabe viendra tant enflammer.
Sçavans aux lettres fera condescendent
La langue Arabe en François translater.

Un prince de Libye (un fils de Khadafi ?) sera puissant en Occident
Les Français Arabe seront tant enflammés (soulèvement des banlieues)
Viendra un personnage de lettre (écrivain) dédaigneux
La langue Arabe en Français, il traduira

+ + + + +

Centurie 07 - Quatrain 06

Naples, Palerme, et toute la Cicile (Sicile),
Par main barbare sera inhabitée, Corsique,
Salerne, et de Sardeigne l'Isle,
Faim, peste, guerre, fin de maux intentée.

Naples, Palerme, et toute la Sicile,
Par main barbare ( Musulmans )  ces villes seront  inhabitées ,  la Corse ,
Salerne ( Italie), et de Sardaigne l'Isle,
Faim, peste, guerre, fin de maux intentée.

Jusqu'au XIXe siècle, la Barbarie aussi nommé par le néologisme Tamazgha était la dénomination de l'Afrique du nord, à savoir l'actuel Maroc, l'Algérie, la Tunisie et la Libye. Le nom vient du mot barbare, qui a donné aussi berbères. Son littoral était appelé Côte des Barbaresques.( wikipedia )

+ + + + +

Centurie 02 - Quatrain 04

Depuis Monach (Monaco) jusqu'aupres de Sicille,
Toute la plage demourra desolee,
Il n'y aura faubourgs, cité, (ni ) ne  ville,
Qui par Barbares, pillée ne soit et volée.

Depuis Monaco jusqu'aupres de la Sicille,
Toutes la plage demourra désolées  et ravageés
Il n'y aura aucune ville et faubourgs,
Que les musulmans, n'est pas pillez  et volez .

(Invasion islamiste sur l’Italie par la mer, et, combats, rapt et pillages.)

+ + + + +

Centurie 01 - Quatrain 72

Du tout Marseille des habitants changée,
Course et poursuite jusqu'auprès de Lyon,
Narbonne, Toulouse par Bordeaux outragée,
Tuez, captifs, presque d'un million.

Si ce quatrain n'est pas un avertissement du danger à venir alors pourquoi est-il aussi facilement traduisible ?
(La Région marseillaise est une des régions de France qui compte le plus de musulmans)

+ + + + +

Centurie 10 - Quatrain 60

Je pleure Nisse, Mannego, Pize, Gennes,
Savonne, Sienne, Capue, Modenne, Malte :
Le dessus sang, et glaive par estrennes,
Feu trembler terre, eau, malheureuse nolte.

Je pleure Nice, Monaco, Pise, Gênes,
Savone, Sienne, Capoue, Modène et Malte :
Couvertes de sang, par la pression (étreinte) des armes,
Feu et bombardements, par terre et mer, malheureuse nolte (pas pu traduire ce mot)

+ + + + +

Centurie 03 - Quatrain 82

Ereins, Antibor, villes autour de Nice,
Seront gastees fort par mer & par terre :
Les sauterelles terre & mer vent propice,
Prins morts trousses, pilles sans loy de guerre :

Îles de Lérins, (Cannes) Antibes, villes autour de Nice,
Seront dévastées par mer et terre :
Les sauterelles (une invasion de sauterelles représenté ici plutôt par une invasion militaire) par terre et mer, vent propice (à l'invasion),
Prisonniers, morts, troussés (volés), pillés, sans loi de guerre.

+ + + + +

Centurie 05 - Quatrain 55

De la félice Arabie contrade,
Naistra puissant de loy mahométique,
Vexer l´Espaigne, conquester la Grenade,
Et plus par mer à la gent lygustique.

De l'heureuse (felice) Arabie saoudite contrade,
Naitra un homme puissant de loi Islamique,
Vexer l´Espagne, par sa conquête de la Grenade,
Et plus (vexer l'Italie) par la guerre en mer au gens de Ligurie (lygustique)

+ + + + +

Centurie 05 - Quatrain 96

Sur le milieu du grand monde, la rose
Pour nouveaux faicts sang public espandu
A dire vray on aura bouche close,
Lors au besoing viendra tard l'attendu.

Dans le milieu des bourgeois,les socialistes
À cause de nouveaux accords  ( avec des parties musulmans comme l'UOIF pour avoir leurs voix et gagné les élections )
le sang public sera répandu ( futur guerre de religion)
A dire la vérité on aura bouche close,
Alors dans le besoin ( les socialistes seront incapables de gérer cette guerre), arrivera tard l'attendu ( le nouveau leader)

+ + + + +

Centurie 05 - Quatrain 23

Les deux contens seront unis ensemble,
Quand la pluspart à Mars seront conionict:
Le grand d'Afrique en effrayeur tremble,
DVVMVIRAT par la classe desjoinct.

Les deux en lutte (en désaccords) seront unis ensembles (L'Arabie Saoudite et l'Iran)
Quand la plupart des autres pays seront entrainés dans la guerre
Le grand pays d'Afrique (l’Algérie) de frayeur tremblera

+ + + + +

Centurie 06 - Quatrain 88

Un regne grand demourra desolé,
Aupres de l'Hebro se feront assemblees:
Monts Pyrenees le rendront consolé,
Lors que dans May seront terres tremblees

Un grand pays demeurera désolé (  Israël ! )
Auprès de  Hébron  se feront rassemblées ( des armées musulmane !  )
Des Pyrénées. Ils ( les Juifs ) seront consolés ( parce que d'Israël la guerre s'étend à l'Europe )

+ + + + +

Centurie 06 - Quatrain 80

De Fez le regne parviendra à ceux d'Europe,
Feu leur cité & l'ame tranchera.
Le grand d'Asie terre & mer à grand troupe,
Que bleux, pers, croix, à mort dechassera.

De Fez  (Maroc) le règne parviendra à ceux d''Europe,
feux dans leur cités & et tuera les habitants
Le grand d'Asie (l'Iran !) lancera ses troupes par terre et par mer
Que maghrébins   pourchasseront à mort  les chrétiens

+ + + + +

Centurie 10 - Quatrain 97

Triremes pleines tout aage captif,
Temps bon à mal, le doux pour amertume:
Proye* à Barbares trop tost seront hatifs,
Cupid de voir plaindre au vent la plume.

Des bateaux seront pleins de captif de tout âge
Le bon temps deviendra le temps de malheur, la douceur ( de vivre) deviendra amertume
Trop tot  les musulmans pilleront et  feront des captifs
Cupide de ce plaindre de flotter au gré du vent

+ + + + +

Centurie 10 - Quatrain 31

Le sainct Empire viendra en Germanie,
Ismaëlites trouveront lieux ouverts,
Asnes voudront aussi la Carmanie,
Les soustenans de terre tous couverts.

Le sainct Empire viendra en Allemagne
Les musulmans  trouveront lieux ouverts (en Europe)
Des crétins viendront aussi du Pakistan
Les soutenant la terre (d'Europe) est couverte

+ + + + +
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://revelation-apoc-key.forumactif.com
Hercule
Admin
avatar

Messages : 1173
Date d'inscription : 16/08/2017

MessageSujet: Résister à l’islamisation de la France, par Maurice Bourhis   Mer 30 Aoû 2017 - 17:47


https://www.les4verites.com/politique/resister-a-lislamisation-de-france

ISLAMPOLITIQUE Résister à l’islamisation de la France, par Maurice Bourhis
POSTÉ LE 29 AOÛT , 2017, 3:03

Alors que les extrémistes islamistes multiplient leurs sanglantes atta­ques terroristes dans le monde, la soumission à l’islam se poursuit en France de manière insidieuse et funeste.

Tout d’abord, chacun peut se rendre compte que bien peu de dirigeants politiques, d’élus ou de journalistes osent clairement évoquer la question du rôle de l’islam dans cette barbarie, même en précisant qu’il s’agirait de sa forme intégriste.

Ce ne sont que postures et discours convenus lors des hommages aux victimes avec palabres récurrentes sur les modes opératoires, les enquêtes des services de sécurité, la radicalisation des assassins, sans dire à quoi nous aurions affaire. Selon une récente formule, à des « fous sous influence », sans autre précision…

Chacun peut aussi constater que toutes ces voix dites autorisées ou compétentes ne semblent pas s’inquiéter du fait que les autorités musulmanes et leurs fidèles se font bien peu entendre pour fustiger et rejeter les auteurs de ces attentats, ce qui n’empêche pas certains d’entre eux d’en appeler au « pas d’amalgame ».

Responsables et faiseurs d’opinion ne leur demandent même pas de dénoncer et de condamner les préceptes islamiques inégalitaires et violents organisant diverses discriminations et prescrivant l’annihilation des hérétiques ou des infidèles.

Chacun peut voir, par ailleurs, que les musulmans, en nombre toujours croissant, et dont beaucoup refusent toute intégration, sont de plus en plus revendicatifs : demandes d’installation de mosquées, d’examen de leurs épouses par des médecins du même sexe, d’horaires de piscine séparés pour ces dames qui doivent par ailleurs pouvoir porter un voile, quand ce n’est pas la burqa, de menus hallal dans les cantines scolaires…

Ils arrivent même à imposer certaines pratiques : prières de rue, accommodements pour le Ramadan et l’Aïd-el-Kébir avec égorgement dit « rituel » des moutons, sans étourdissement préalable et donc sans considération pour leur souffrance…

Ce mode de tuerie hallal est d’ailleurs, semble-t-il, en voie d’expansion pour rentabiliser les chaînes d’abattage sans que les autres consommateurs aient le droit d’en connaître la réalité leur permettant de faire un choix éclairé et responsable.

Le tout avec, au bout du compte, un mode de vie communautariste contaminant des portions entières du territoire et même la présentation, en tant que tels, de musulmans à certaines élections.

Il est grand temps de réagir et de clarifier une situation qui devient préjudiciable à la concorde nationale.

Comme pour toute idéologie, chacun, musulman ou pas, est en droit d’étudier, d’analyser et, au besoin, de critiquer et de mettre en cause les prescriptions du Coran ou des Hadiths qui vont à l’encontre des principes de laïcité, de liberté de pensée, d’opinion et d’expression, reconnus par la République française…

Ceci, sans risquer une condamnation pour blasphème de la part des mahométans les plus rigoristes ou pour islamophobie de la part d’une Justice qu’on pourrait croire instrumentalisée par de virulentes associations partisanes, voire sectaires…

En attendant le réveil des gouvernants, c’est à chaque citoyen soucieux de la défense de l’identité et de la culture françaises de soutenir tous ceux qui agissent en ce sens.

En effet, il semble qu’il y ait peu à attendre, à court terme, de la part de l’actuel Président de la République, qui a été jusqu’à nier l’existence même de cette culture…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://revelation-apoc-key.forumactif.com
Hercule
Admin
avatar

Messages : 1173
Date d'inscription : 16/08/2017

MessageSujet: Message de Jésus à Agnès-Marie, du 26 juin 1999 -    Mer 30 Aoû 2017 - 17:50


- Message de Jésus à Agnès-Marie "Joie de Dieu", du 26 juin 1999 -
 
...

Viens encore passer un petit moment avec Moi aujourd'hui. 
 
Le temps que tu Me donnes ainsi nous est précieux à tous les deux. Mais oui, Moi aussi Je Me réjouis de te rencontrer comme de rencontrer chacun de ceux qui viennent à Moi avec le cœur ouvert à Mon Amour. L'un attend tout de Moi et avec une confiance totale, comment pourrais-Je m'éloigner ou te manquer ? Tu sais que Je suis toujours là et qu'il te suffit de M'appeler pour que Je te réponde. C'est une Grâce, tu sais. 
 
Je distingue les hommes entre ceux qui M'aiment et ceux qui Me rejettent, à partir de cette distinction, vous êtes tous frères et tous chers à Mon Cœur. On ne peut pas vouloir affirmer arbitrairement qu'un peuple est meilleur qu'un autre. Ce qui compte aux yeux de Dieu c'est l'âme et non le corps qu'elle habite, sa couleur ou son lieu de résidence. Par contre, il doit être bien clair qu'en l'état actuel des choses, l'émigration pratiquée avec l'objectif conscient de créer des déséquilibres au sein des pays afin de faire le jeu des mondialistes est une erreur. Ou plutôt volonté de Satan d'exacerber la haine par tous les moyens. Si chacun se sentait frère de l'autre, unis en Moi, l'émigration ne serait pas un problème car elle ne serait pas ! C'est un problème créé de toutes pièces en envenimant des situations conflictuelles ou de pauvreté dans certains pays et des rêves d'Eldorado dans d'autres. Il s'agit toujours de séparer et de contribuer à créer un état d'Esprit de division, d'envie et de haine. 
 
Rien d'étonnant enfin que des problèmes se dessinent là où on veut faire vivre ensemble des gens de cultures trop différentes. La culture dérive toujours du culte, c'est-à-dire de la religion. La culture est toujours liée, qu'on le croit ou non à la croyance. Dans une communauté de vie fraternelle de telles difficultés ne surgissent pas car chacun est d'abord là avec vocation de Me servir, aimant son frère en Christ de tout son cœur, ce qui permet de dépasser les conflits de personnalités, et surtout, chacun choisit de suivre la règle établie par la communauté. C'est la Foi en Dieu qui peut créer une unité entre les gens d'origines différentes, encore faut-il vraiment M'aimer et M'écouter pour cela. 
 
Ce n'est, en tout état de cause, pas chose naturelle que de vouloir faire vivre ensemble des gens que tout éloigne. Celui qui émigre doit bien peser son choix et savoir se faire accepter en adoptant le mode de vie de ceux chez qui il va, surtout si cette migration est réalisée dans un but définitif. 
 
Au niveau géopolitique, il est évident, et l'Histoire l'a maintes fois mis en valeur, qu'il est dangereux de créer un déséquilibre au sein d'un pays par l'accueil de trop d'éléments disparates et peu enclins à s'adapter mais plus à profiter de la situation. 
 
Aider son frère, oui, cela est bon, et J'ai montré l'exemple, mais l'équilibre est rompu dès lors que les intentions de celui qui donne et/ou de celui qui reçoit ne sont pas pures.  S'il y a la moindre arrière-pensée de profiter de l'autre, l'harmonie est cassée et les problèmes surgissent. 
 
La seule façon de ne pas se tromper c'est d'agir selon Mon commandement et dans l'ordre des priorités ainsi définies : 
 
- Aimer Dieu
 
- Servir son frère par amour de Dieu. 
 
C'est Moi qui vous envoie au service de vos frères pour leur porter l'aide qu'ils nécessitent. Dès lors que vous voulez agir par humanisme béat et gangrené de bonnes intentions peu claires quant à l'Amour de l'autre et à l'orgueil, vous faites fausse route.  Et tout ce qui se voit depuis moins de deux siècles de déséquilibres dans les peuples est le fait de la franc-maçonnerie. Tant que Satan ne sera pas vaincu, il n'y aura pas de solutions satisfaisantes aux problèmes soulevés par la cohabitation forcée de tant de personnalités trop différentes, exacerbées par un environnement nocif. 
 
Efforcez-vous d'aimer chacun malgré tout mais ne croyez pas résoudre les difficultés sans Moi. Sans Ma Paix, vous aurez toujours la guerre et la violence. Et malheureusement, tout est fait par certains qui y ont intérêt pour orchestrer une véritable guerre civile déjà en état de gestation. Je parle des démons incarnés qui agitent les forces du mal dans des esprits déjà bien affaiblis par le manque d'amour, l'ignorance, la violence médiatique et la concentration urbaine, sans parler du désœuvrement ! La poudrière est en place, il ne reste qu'à allumer la mèche ! Ils ont déjà choisi leur camp et attendre plus par Miséricorde serait risquer de perdre encore plus d'âmes tièdes et hésitantes. 
 
Je vais démasquer le mal par Ma Lumière, ce qui va obliger la haine à se déclarer au grand jour au lieu de rester à l'état de conflits larvés. 
 
Ce sera une rude période pour le mal et aussi pour les justes bien que Je les protégerai. 
 
Jésus-Christ


Dernière édition par Hercule le Mer 30 Aoû 2017 - 17:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://revelation-apoc-key.forumactif.com
Hercule
Admin
avatar

Messages : 1173
Date d'inscription : 16/08/2017

MessageSujet: " Quand la République ne voulait pas d’étrangers ", par Vivien Hoch   Mer 30 Aoû 2017 - 17:53


HISTOIRE LA UNE POLITIQUE
" Quand la République ne voulait pas d’étrangers ", par Vivien Hoch
POSTÉ LE 06 SEPTEMBRE , 2015, 7:29

https://www.les4verites.com/politique/quand-la-republique-ne-voulait-pas-detrangers

Au nom de l’ « humanisme républicain », l’écrasante majorité des « ayant-droit » politiques et médiatiques affirment le principe d’accueil de l’autre comme humain – comme si seule la république est humaniste, ou que l’humanisme est républicain. Ce ne fut pourtant pas toujours le cas. La révolution française est née, pour grande part, dans une xénophobie qui déteint radicalement avec le républicanisme universaliste du XXIe siècle, qui veut « accueillir » par millions les réfugiés du monde entier.

Dès ses débuts, en effet, la République française, par la voix de ses défenseurs, a entretenu un profond paradoxe entre l’universalité de sa « mission » et le statut des étrangers en son sein ; à plusieurs reprises, elle a même clairement sombré dans la xénophobie la plus rance. Dans une conférence passionnante[1], le professeur Xavier Martin explore ce paradoxe républicain, et y voit là un étrange « retournement » dont les causes sont profondes.

En 1793, le sanguinaire Barère demande « que les étrangers disparaissent du sol de la liberté jusqu’à ce qu’elle soit établie »[2]. Inquiétant « humanisme » révolutionnaire. La même année, Jean-Baptiste Cloots est promu à l’échafaud par Robespierre, sous les griefs d’ « obstination à parler d’une République universelle », et d’entêtement à « se vouloir plus démocrate que les Français »[3] ; la Convention vote son exclusion (ainsi que celle de l’Américain Thomas Paine), en tant qu’étrangers le 6 nivôse an II (26 décembre 1793), puis il sera arrêté et guillotiné. Stupeur : la République révolutionnaire, « fabrique de l’humanisme et de l’universel », a guillotiné des hommes en tant qu’étrangers, et parce qu’ils influencent les Français dans une mauvaise direction.

Quel est le fond doctrinal de cette sombre affaire ? Rousseau, d’abord, dont la pensée « exclue toute forme de xénophilie »[4] : « tout patriote est dur aux étrangers », écrit-il dans L’Émile[5] ; l’Évangile est pour lui trop porté « à inspirer l’humanité toute entière plutôt que le patriotisme »[6], et son « invitation à fraterniser avec tous les hommes est en politique un inconvénient, en ce qu’elle dilue et relativise le lien spécifique entre citoyens. »[7].

Dans sa volonté d’être fondatrice d’un nouveau monde, la Révolution demande une adhésion absolue au modèle naissant. Tous ceux qui n’acceptent pas ce nouveau modèle ne font tout simplement pas parti du monde. Ainsi, lorsque Mirabeau affirmait devant l’Assemblée Nationale « Nous commençons l’histoire des hommes », il sous-entendait : ceux qui ne suivent pas ce nouveau chemin, ils ne font pas partie des hommes. C’est pourquoi la France révolutionnaire a pu déclarer la guerre à l’ensemble de l’Europe, aux étrangers : étrangers au projet républicain français. De Jean-Baptiste Cloots, condamné en tant qu’étranger, Robespierre dit que « jamais il ne fut défenseur du peuple français, mais celui du genre humain. »[8]. Les responsables politiques d’aujourd’hui, qui se réclament de la République pour accueillir les immigrés parce qu’ils sont des hommes, devraient réviser leurs classiques…

Vivien Hoch, septembre 2015

[1] Xavier Martin, « Force et vicissitudes de l’universalisme révolutionnaire », Sedes Sapientiae, n°132, été 2015

[2] Barère à la Convention, 6 juin 1793

[3] Robespierre aux Jacobins, 12 décembre 1793

[4] Xavier Martin, « Force et vicissitudes de l’universalisme révolutionnaire », Sedes Sapientiae, n°132, p. 15

[5] Jean-Jacques rousseau, L’Emile, Œuvres complètes, t. 4, Paris, 1969, p. 248-249

[6] Jean-Jacques rousseau, Lettre écrites de la Montagne (1764), op. cit., p. 248-249

[7] Xavier Martin, « Force et vicissitudes de l’universalisme révolutionnaire », Sedes Sapientiae, n°132, p. 14

[8] Robespierre aux Jacobins, 12 décembre 1793

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://revelation-apoc-key.forumactif.com
Hercule
Admin
avatar

Messages : 1173
Date d'inscription : 16/08/2017

MessageSujet: Commentaires sur le texte du Pape sur les migrants dans La Vie   Mer 30 Aoû 2017 - 19:42

https://www.riposte-catholique.fr/perepiscopus/volonte-datteler-successeur-de-pierre-a-projet-temporel-universel

Le père Laurent Stalla-Bourdillon défend le texte du Pape sur les migrants dans La Vie. L’abbé de Tanoüarn lui répond.

Voici déjà le texte de l’aumônier des parlementaires :

Les réactions, souvent désobligeantes, au message du Pape François pour la journée 2018 du migrant et du réfugié, publiée en août 2017, sont révélatrices de deux graves confusions.
La contestation essentielle porte sur la trop grande bienveillance du Pape à l’égard des migrants. Ses propos concernant les conditions de leur accueil semblent à certains totalement délirants. Contrairement aux auteurs des critiques, le Pape serait d’un angélisme naïf, à la limite dangereux, concernant l’identité réelle des migrants : ils sont étrangers (à la culture européenne) et de surcroit ils sont musulmans. Le Pape ignore la menace que l’Islam fait peser sur l’Europe : voilà son tort. Demain, le Pape sera le complice tout trouvé, des attentats que l’on nous prédit. Il n’est pas comme toutes les vraies bonnes consciences qui le critiquent, un défenseur de la supériorité culturelle de l’Europe chrétienne. Ces migrants menacent l’intégrité ethnique et religieuse de l’Europe. C’est pourquoi ces auteurs ne comprennent pas que le Pape ne soit pas le défenseur de l’Europe, telle qu’elle s’est développée dans l’histoire, produisant une culture basée sur la foi au Christ, repoussant vaillamment l’hérésie que représente l’Islam pour le Christianisme.

Ces personnes revendiquant leur identité « catholique » n’hésitent plus à annoncer que Rome tombera sous la domination de l’Islam, et que le Pape en sera responsable. En attaquant ainsi le Pape, ces personnes adressent un triste signal de division à ceux qu’ils veulent combattre. Ce n’est pas parce que Rome est en Europe et est le siège de l’Eglise catholique, que l’Eglise a pour mission d’édifier une Europe chrétienne. Ce serait là une logique de domination territoriale qui consonne avec celle que l’on présume des musulmans, soucieux d’étendre leur empire sur l’Europe et sur le monde. Nous assistons ici à une première confusion : la réduction du christianisme à une identité culturelle, à un détournement de la foi au Christ dans un rapport de force culturel et religieux. Si cela a pu exister dans l’histoire, il semble que l’Eglise soit davantage soucieuse de faire entrer l’humanité dans l’ère de la liberté de conscience et dans la responsabilité personnelle qui en découle. Rome est le lieu du martyr des apôtres Pierre et Paul, témoins de la Parole de Vie qui s’énonce dans le don de soi jusqu’au bout et par amour.
Sans doute faut-il redire que le christianisme n’a pas à mimer des prétentions de conquêtes géographiques comme critères de son action, de sa crédibilité. Ce n’est pas parce que l’Evangile rapporte la parole du Christ « Allez, faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit » Matthieu 28,19, que cela indique une hégémonie territoriale à atteindre. Ce ne sont pas des nations qui sont à conquérir, mais des disciples : dans toutes les nations, faites naître des disciples ! Or, un disciple du Christ est une personne qui a compris que son humanité n’était pas encore complète et que son achèvement suppose un don de soi, une relation à l’autre et le combat permanent contre l’illusion de la possession, de la jouissance et de la puissance. Autrement dit, le Pape François est d’abord le témoin de la Parole vivante de Dieu qui donne à l’être humain d’atteindre à sa plénitude. Il a pour souci l’accomplissement de l’humanité en toute personne et non pas la protection culturelle d’une Europe dont il sait qu’elle accélère sa stérilisation en se refermant sur elle-même.

Il y a bien dans l’inquiétude de tant de personnes aujourd’hui, une relation inavouée entre l’état spirituel de l’Europe et son appartenance à une religion. Dans une Europe qui a très largement renoncée à fonder son développement intellectuel et spirituel sur la Parole de Dieu, certains reprochent à l’Eglise et à ses pasteurs, cette perte d’emprise sur les âmes. C’est oublier que la foi dans la Parole de Dieu ne se commande pas, ne s’impose pas. S’il devait apparaître que le délitement spirituel et culturel de l’Europe, assommée par l’idéologie du progrès et aveuglée sur la vocation de la nature humaine, viennent d’une apostasie silencieuse des baptisés, ce serait une prise de conscience salutaire. En attendant, s’en prendre au Pape et le rendre responsable de notre état actuel relève de l’imposture.
Il faut donc rappeler que la responsabilité du Pape est d’abord le développement humain intégral, telle qu’il est apparu dans la personne du Christ. La doctrine chrétienne ne peut s’abstraire de la réalité de la personne en chair et en os. Le cardinal Parolin faisait observer, en ce sens, cette sensibilité du pape. Pour François, « la réalité est toujours supérieure à l’idée. Nous nous rencontrons dans le réel, dans la vie concrète, avant de nous confronter avec des idées et des systèmes de pensées différents. En d’autres termes, ce n’est qu’en embrassant l’autre, comme il se présente et là où il se trouve, que je peux entreprendre avec lui un voyage fraternel vers la vérité et la réconciliation ». (Discours à l’Ambassade d’Italie près le Saint Siège, le 10 mai 2017).

Il faut alors noter une seconde confusion dans les critiques adressées au Pape François.On ne distingue plus la personne de sa religion. Or, il faut de toute urgence opérer une distinction entre la personne et sa croyance. Ce n’est pas parce que ces migrants sont musulmans qu’ils ne partagent pas la même et unique humanité qui nous forme. Enfermer une personne dans sa croyance religieuse, c’est lui interdire de changer de religion, d’accéder à la rencontre et à la foi au Christ. Etre de confession musulmane, n’est pas, pour un chrétien, le dernier mot d’une identité humaine. Si les chrétiens voulaient rendre un service bien utile pour faire face aux défis de notre temps, ils seraient bien inspirés de ne pas essentialiser leur propre identité chrétienne. Un chrétien est un baptisé. Un baptisé s’efforce de vivre son baptême et de devenir ainsi « chrétien », disciple du Christ, ce qu’il ne peut vivre sans l’ouverture de son être à l’action de l’Esprit-Saint. Autrement dit, le chrétien atteste que son humanité est encore en genèse, et qu’elle croît à mesure que le Christ grandit en lui. Pour un chrétien, il faut chercher prioritairement à concevoir en soi-même l’amour dont le Christ a voulu aimer chacun de nous.

Tant que nous ne parviendrons pas à distinguer l’accueil inconditionnel des personnes (en tant qu’elles partagent la commune humanité) et l’effort de réflexion critique sur les contenus des doctrines religieuses, nous continuerons à essentialiser les identités religieuses. Il risque de devenir plus courant d’incriminer le Pape que de faire l’effort de comprendre ce qu’est l’être humain. Pour le Pape François, l’humanité est première, c’est elle que le Christ est venu sauver en chacun, en nous permettant de nous accomplir dans son propre passage vers son Père : dans le don de lui-même sans mesure. Pour cela, François est d’abord et « toujours attentif aux situations de mal-être matériel et moral, qui blessent l’humanité de notre temps ».

Si François veut prouver à l’Europe qu’elle conserve quelque chose de son dynamisme évangélique, il ne peut faire autrement que de réveiller en elle sa capacité à prendre soin de ce qu’il y a d’humain en chacun de ces migrants. Il sait que son pontificat se déroule dans une période de craquements de l’histoire. La perte du sens de l’homme en est certainement le plus assourdissant. S’il fallait que le Pape se mette à crier au loup avec tous ceux qui annoncent les nouvelles invasions barbares et sonnent le branle-bas de combat, il aurait abdiqué sa mission d’être le gardien de ce qui fait que l’être humain accède à sa pleine humanité et devient « fils de Dieu », en reconnaissant en un autre homme, fût-il son ennemi, son frère.
S’il appartient aux responsables politiques de gérer la sécurité des Etats face à l’évidente période de violence aveugle du terrorisme fondamentaliste, il appartient au Pape de regarder à ce qu’il y a de plus profond dans l’homme, car l’horizon authentique de sa vie ne se voit pas à vue humaine, mais dans la Résurrection du Christ, gage de notre avenir commun. Le chef de l’Eglise n’a pas à son agenda la sécurité de l’Europe. Il aurait davantage l’idée de conduire cette génération à se défaire de ses fausses sécurités. Ce monde n’est pas le dernier lieu de l’homme, mais le lieu transitoire par lequel l’homme accède à son humanité en ayant avant tout le goût de « la lutte contre la pauvreté, aussi bien matérielle que spirituelle, la volonté de construire la paix et de construire des ponts. » « C’est un chemin difficile » concluait le cardinal Parolin, « nous restons piégés dans la prison de notre indifférence ; un chemin irréalisable, si nous croyons que la paix n’est simplement qu’une utopie ; un chemin possible, si nous acceptons le défi d’avoir confiance en Dieu et en l’homme, et si nous nous engageons pour reconstruire une authentique fraternité, en prenant soin de la création. Il faut avoir beaucoup de courage et abandonner derrière nous les complaisantes certitudes que nous avons acquises, en nous engageant dans une authentique conversion du cœur, des priorités, des styles de vie ».

+ + + + +

Et la réponse de l’abbé Guillaume de Tanoüarn :

En cette fête de saint Augustin légèrement dépassée, je tombe, en lisant La Vie, sur une formule du Père Stalla-Bourdillon, responsable du Service pastoral d’étude politique, qui me semble révélatrice, c’est-à-dire porteuse de vérités. Nous sommes en plein dans le débat sur les migrants, sur ce droit opposable universel que le pape François, au nom de la Personne humaine, veut voir conféré aux migrants, qui déferlent sur l’Europe depuis la Syrie, l’Afghanistan, l’Irak, la Somalie, le Tchad et toute l’Afrique sub-saharienne. Loyalement le Père Stalla-Bourdillon fait son métier, en défense de la parole pontificale.
Son premier argument ? Une nouvelle définition de la fonction pontificale. Pour lui, il faut reconnaître, je cite, que “la responsabilité du pape est d’abord le développement humain intégral, tel qu’il est apparu dans la personne [divine] du Christ”.

On peut rapprocher cet essai pour la délimitation d’un rôle qui soit propre au Successeur de Pierre, mais qui touche en même temps à l’univers et à l’universel, de cette belle appellation, qui resurgit depuis Vatican II : “pasteur universel”. Le pasteur est celui auquel le Christ a confié solennellement ses brebis, après sa résurrection (Jean 20). Quant aux brebis, elles ne sont pas toutes explicitement de “ce” bercail (Jean 10). Le pape-monde a une fonction qui dépasse cette confession particulière qu’est le catholicisme. “Doux Christ en terre” disait Catherine de Sienne, chargé, au nom du Christ, du salut du monde, il est bien le pasteur universel. On peut dire que la personne de Jean-Paul II a illustré, pour la première fois depuis les grands papes du Moyen âge, cette fonction du pape-monde, qui dépasse toutes les limites humaines, comme l’Eglise dont il a la charge, parce qu’elle est à la fois l’Eglise visible et l’Eglise invisible. Nous avons trop tendance à juger le pape en tant que chef de l’Eglise catholique (par quoi nous entendons de façon humaine, trop humaine le catholicisme). Or il est beaucoup plus que cela, puisqu’il est le pasteur universel, pour qui le salut ou la damnation d’une âme quelle qu’elle soit ne peut pas être un événement indifférent.
Faut-il inférer de ce premier point, avec le Père Stalla-Bourdillon, que “la responsabilité du pape est d’abord le développement humain intégral”?
Cette idée de développement humain intégral fait florès depuis l’encyclique Laudato si. Elle permet de concilier dans une seule vision le service de la Planète et le service de l’homme tel qu’il est sorti des mains de Dieu. Mais faut-il aller jusqu’à dire que la destinée surnaturelle de l’homme fait partie de son “développement intégral”, alors que, nous le savons, cette destinée est essentiellement gracieuse ? Plus difficile encore, dans l’autre sens : peut-on accepter qu’un développement humain intégral soit synonyme de salut ou de réalisation surnaturelle ? Suffit-il de réaliser une harmonie aléatoire des forces divergentes qui se partagent trop souvent notre humanité pour considérer que l’on a, par là même, accompli la visée de l’Eglise et que rien ne nous manque ? L’humanisme intégral de Jacques Maritain (1936) n’allait pas jusque là, le philosophe thomiste reconnaissant que la nature ne peut prétendre se réaliser sans le surnaturel, qui est donné, qui est en plus, par grâce, comme une seconde chance, pour l’homme qui, de son côté, reste essentiellement pécheur, tant qu’il ne peut déployer que les forces de sa nature. Il ne suffira pas, parvenu de l’autre côté du voile, de dire au Christ : “J’ai pratiqué un développement humain intégral”, “J’ai été responsable du développement humain intégral” pour être sauvé.
Comme pasteur universel, la responsabilité du pape n’est pas “le développement humain intégral”, mais le salut des âmes, par la prédication de cette parole, affutée comme un glaive à deux tranchants, qui pénètre en tout homme, « d’une manière que Dieu connaît », à la jointure de l’âme et de l’esprit, pour provoquer un amour “plus grand que notre coeur”.
Quant au développement humain intégral, il correspond à la connaissance que l’homme prend de lui-même en régime de chrétienté. Bien entendu, le pape n’en est pas responsable, même s’il est engagé, avec tous les autres acteurs de la chrétienté, conscients et inconscients, dans sa réalisation. Ce sont néanmoins les autorités temporelles, surtout quand elles sont chrétiennes mais pas seulement, qui doivent en rechercher l’accomplissement au-delà des confessions particulières, mais en deçà de l’esprit, qui lui va beaucoup plus haut, “passant infiniment l’homme”. Sur la nature de ce développement humain intégral, il importe également que les Institutions internationales permettent aux Etats de se mettre d’accord. Il est vrai qu’elles le font mal. Mais est-ce une raison pour que le pape, chargé du salut du monde à l’image du Divin maître, se sente en plus responsable de ce salut temporel, de ce bien commun universel, de ce développement humain intégral des diverses sociétés, qu’elles soient ou non d’origine chrétienne ? Je ne le crois pas.
Le Père Stalla-Bourdillon me semble ici, pourtant, un parfait interprète. On sent que cette responsabilité du bien commun universel, c’est à quoi aspire la papauté depuis longtemps. Je pense à certains textes de Pie XII sur le sujet. Certains passages de Caritas in veritate, l’encyclique sociale de Benoît XVI (2009) le laissaient penser aussi, cette idée par exemple d’un groupe de sages, groupe arbitrant des conflits planétaires, dont le pape aurait tout naturellement fait partie. Pour cette fois, pour aujourd’hui, le théoricien est le Père Stalla-Bourdillon. Il interprète la pratique migratoire du pape François, en des termes qui montreraient qu’il ne se sent pas d’abord responsable de cette première loi qui est le salut des âmes, comme dit le Codex, qu’il ne se sent pas responsable de la christianisation des âmes, mais plutôt d’une abstraction séculière qui concerne au premier chef les autorités temporelles : ce que le Père Stalla-Bourdillon nomme le développement humain intégral.
Ainsi, contre le concile Vatican II et sa théorie néo-thomiste de l’autonomie des réalités politiques, la papauté contemporaine a eu beau renoncer à la tiare, insigne moyen-âgeux, à la faveur de cette confusion entre la nature et le surnaturel que porte l’expression “développement humain intégral”, elle connaît la même tentation que la papauté médiévale d’Innocent III à Boniface VIII, cette confusion du spirituel et du temporel. Comment se formule l’augustinisme médiéval ? “Le pape est celui par lequel règne tous les rois de la terre” écrit saint Thomas d’Aquin (ou bien est-ce Ptolémée de Lucques ?) au chapitre 16 du De Regno. “La responsabilité du pape est d’abord le développement humain intégral” écrit de la même façon le Père Stalla-Bourdillon aujourd’hui… Vertigineux rapprochement ! De part et d’autre on constate la même “temporalisation du Royaume de Dieu” que déplorait Jacques Maritain dans le Paysan de la Garonne et la même volonté d’atteler le successeur de Pierre à un projet temporel universel, dont il serait la clé de voûte.
Inutile de préciser ce que l’humanité sait obscurément depuis la Tour de Babel : que ce projet temporel universel est “vanité et poursuite du vent”…
On m’objectera sans doute que le Père Stalla-Bourdillon, dans la formule que j’ose incriminer, prend soin de préciser qu’il s’agit du développement humain intégral “tel qu’il est apparu dans la personne du Christ”. En réalité cette précision ne précise rien et confond tout : de quoi parle-t-on dans le “développement humain intégral” ? Dans la deuxième partie de son texte, le Père appelle dans la logique de son propos à “opérer une distinction entre la personne et la croyance”, à ne pas “enfermer une personne dans sa croyance religieuse”, bref à ne pas essentialiser les appartenances religieuses, et il précise : fussent-elles chrétiennes. Mais le Christ, qu’il revendique comme modèle du développement humain intégral, n’est-il pas l’origine de notre appartenance, le chrétien par essence, le religieux de Dieu, le frère universel, celui qui ancre en Dieu ceux qui le cherchent ? Et celui qui s’approche du Christ ne voit-il pas justement son essence humaine se réaliser, bien au-delà du projet biologique que porte notre nature commune?
Il y a donc une contradiction drastique entre d’une part cet effort de relativisation des croyances (parmi lesquelles la chrétienne au premier chef), qui aboutit, dans le texte du Père, à mettre en avant “cette même et unique nature qui nous forme” et d’autre part sa volonté de réduire “le développement humain intégral” au Christ. Dans la deuxième perspective, on est obligé de dire que le développement vient du Christ et de la foi au Christ et que l’islam (puisque c’est de cela qu’il est question) s’en éloigne dans la mesure où il s’éloigne de l’enseignement du Christ. Mais alors que reste-t-il de tout l’effort du Père, visant à “relativiser les croyances” en insistant sur “cette même et unique nature qui nous forme” ? On est obligé de reconnaître qu’il fait coexister deux discours de manière purement rhétorique, j’allais dire de manière pieuse, mais en dehors de la rigueur des termes auxquels il fait appel.
Il me semble que cette théologie qui prétend identifier le Christ avec “cette même et unique nature qui nous forme” est une théologie vaine, qui s’affranchit de la loi de non-contradiction, au profit d’un simulacre de Christ, sorte de zombie théologique, qui n’aurait plus ni frères ni soeurs, qui ne serait plus capable de faire des chrétiens et se contenterait de savoir recevoir, bonasse, tout individu au nom de son humanité.

Bref, il me semble que nous sommes devant le choix de deux Christ :
Le Christ qui, dans une sorte de jeu de miroir, se contenterait de l’humanité de l’homme dans son développement intégral : que cet homme soit chrétien, musulman ou autre, il importe de relativiser sa « croyance » (de façon significative, on ne parle pas de foi ici) au profit de son humanité, qui est le seul absolu, celui que Dieu a créé.
Et puis le Christ qui est venu pour augmenter l’humanité par la foi en lui. Foi explicite, foi implicite, lumière innée, “qui éclaire tout homme venant en ce monde”, lumière adventice qui fait de lui un fils de Dieu…
Pas une seconde je ne mettrai en cause la foi du théologien. Mais j’ai peur que la logique des concepts qu’il développe ne poussent les lecteurs inattentifs du Père Stalla-Bourdillon à se rattacher à la première de ces deux images du Christ, qui n’est manifestement pas celle du christianisme réel.

+ + + + +

Commentaire d'Hercule : A tous ces discours, je préfère de très de loin l'extrait du message donné par Jésus d'Agnès-Marie "Joie de Dieu", avec des paroles d'une clarté et d'une concision remarquables.

+ + + + +
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://revelation-apoc-key.forumactif.com
Françoise
Admin
avatar

Messages : 29
Date d'inscription : 20/08/2017

MessageSujet: Re: Islamisation de la France, de l'Europe et du Reste du Monde...    Jeu 31 Aoû 2017 - 8:09

Bonjour,

Avant de reprendre le message donné par Jésus à Agnès-Marie "Joie de Dieu", tout en clarté effectivement, voilà comment s'est exprimer un ancien politicien français.

Sur ce même sujet, Philippe de Villiers s'étonne à propos des déclarations du Pape sur les migrants.

A voir sur  "Famille chrétienne" :

http://www.famillechretienne.fr/politique-societe/societe/les-declarations-du-pape-sur-les-migrants-encouragent-le-suicide-de-l-occident-223281




Oui, envers et contre tout, comme le dit la Très Sainte Vierge Marie à La Salette : "restez fidèle au Christ, à l'Eglise et à la Vérité".

Philippe de Villiers, le fondateur du Puy du Fou revient sur les propositions du pape François sur les migrants, publiées lundi 21 août. Il s’inquiète d’une rupture conceptuelle dans le discours de l’Église et d’un message favorisant le déracinement et le mondialisme.

Est-il légitime, pour un pape, de s’inviter dans un débat aussi sensible que celui des migrants ?

Sur le principe, oui. La doctrine sociale de l’Église établit et développe une « théologie de la cité ». L’Église a le droit, et même le devoir, d’éclairer les fidèles sur la bonne manière de gérer le bien commun et d’organiser la société. Cela dit… cette déclaration du pape François sur les migrants me semble favoriser, par son contenu et sa portée, un vrai suicide de l’Occident.

Le pape voudrait-il vraiment anéantir l’Occident ?!

On dirait qu’il veut punir l’Europe dont il ne parle jamais des racines chrétiennes. Chez Jean-Paul II, Benoit XVI et ses prédécesseurs, il existe une « théologie des nations ». Elle repose sur le quatrième commandement : « Tu honoreras ton père et ta mère ». Ce commandement implique de rendre un culte à ses parents et à ses ascendants et donc à sa patrie. Cela implique un amour de prédilection à laquelle la nation appartient car elle constitue une famille de familles. A en croire saint Augustin, la politique est, en ce sens, la plus haute forme de la charité.

En quoi les propos du pape François sont-ils si révolutionnaires ?

Il abolit toute possibilité de régulation des flux migratoires. François inaugure une nouvelle théologie mondialiste mortifère pour l’Europe. Le premier élément saillant de son discours est le fait que les États seraient illégitimes face aux migrants. Je fais allusion à cette phrase incompréhensible qui accorde un primat à la « sécurité personnelle » sur la « sécurité nationale ». Jusqu’à présent, les États avaient une justification régalienne : c’était la sécurité nationale qui garantissait la sécurité personnelle. Le pape opère donc un renversement complet qui ressemble à une prime à l’anarchie. Ce discours installe l’Église dans une proximité douteuse avec les mondialistes du transhumanisme et de la marchandisation du monde, qui veulent eux aussi la suppression des souverainetés, des frontières et des États. Dans son catéchisme, l’Église a toujours défendu le droit du migrant de migrer en cas de nécessité, mais aussi le droit légitime des États à limiter les flux migratoires. C’est ce balancement et cet équilibre que le pape semble envoyer aux oubliettes.

Mais vous conviendrez que le pape n’est pas vraiment l’allié du mondialisme libéral et libertaire ?

Il semble confondre l’universalisme catholique avec le mondialisme le plus débridé. Le pape François propose d’annuler toute différence entre les clandestins, les immigrants légaux et les citoyens… Résultat ? La citoyenneté apparait comme un concept périmé quand on prône un « droit d’installation préalable pour les migrants ». En effet, la caractéristique singulière du citoyen par rapport à l’étranger est la pérennité du séjour. Le multiculturalisme prôné par François deviendrait selon lui le seul modèle conforme à l’Évangile. Le migrant, avec un grand M, apparaît dans une vision quasi christique. Le patriotisme devient un péché. On ne pourrait être catholique et patriote. C’est la doxa des mondialistes.

Quel est le risque, pour l’Europe, de renforcer les droits des migrants au nom de la protection des personnes ?

Le risque de se dissoudre. L’Europe est en train de devenir une marqueterie communautaire, multiconflictuelle et multidéculturée. Dans son point 21, le pape évoque le transfert des identités culturelles, autrement dit le refus de l’assimilation. Concrètement, cela porte le risque de l’islamisation de l’Europe avec le voile, le halal, etc. Les chrétiens d’Orient nous ont avertis : « regardez ce qui nous arrive car demain il vous arrivera la même chose. »

Vous ne comprenez pas la sollicitude du pape François pour les migrants ?

Cette sollicitude me semble à sens unique. A aucun moment, le pape François ne parle de l’immense détresse matérielle, morale et spirituelle des citoyens des pays d’accueil, de leur insécurité et de leur confrontation si douloureuse au quotidien avec une autre société aux mœurs incompatibles.

Vous voulez parler de cet islam que vous évoquez dans « Les cloches sonneront-elles encore demain » (Albin Michel) ?

Oui. Ce discours « migrationiste » du pape François risque de mettre en colère beaucoup de Français, de générer beaucoup d’incompréhension chez les chrétiens et de réjouir certains imams radicaux. Il parait bien imprudent de désarmer les consciences et de sous-estimer ainsi la dimension guerrière d’une religion qui est conquérante par essence. Du point de vue de l’Histoire, le grand mouvement de l’islam a recommencé en direction de l’Europe. Nous sommes devant un phénomène inédit du djihad qui planifie une conquête pacifique de notre continent. L’islam fait le pari que l’Europe va se coucher : qu’il n’y aura de sursaut ni démographique, ni spirituel, ni civilisationnel.  

Mais pour revenir à la sollicitude du pape, elle est quand même inscrite dans l’Évangile ?!

À condition de ne laisser personne au bord du chemin. La sollicitude de François est hémiplégique. D’abord pour les pays d’accueil submergés et qui souffrent dans leur chair des attentats ; ensuite pour les pays d’Afrique où tant de gens dans la misère refusent malgré tout de quitter leur pays. Dans son livre « Dieu ou rien », le cardinal Sarah demande aux africains de développer l’Afrique et de ne pas se déraciner. Faute de quoi, ils seront malheureux.  Car un homme déraciné est un homme appauvri, coupé de sa sève et de sa mémoire. Il faut aider les peuples pauvres là où ils vivent plutôt que les pousser à l’errance et à la misère du déracinement. J’ai une expérience personnelle de ce que je vous dis. J’aime profondément l’Afrique. Depuis longtemps, le Puy du Fou aide des pays comme Madagascar. Il faut donc aider les pays d’origine – ce que le mondialisme refuse de faire car il encourage la transhumance de l’homme traité comme une marchandise. Un certain capitalisme cherche les bras les moins chers du monde, le pape François s’en est d’ailleurs fait l’écho. C’est pourquoi sa position est incompréhensible. Les siècles à venir jugeront sévèrement toutes les élites mondialistes qui ont déraciné des populations entières après les avoir appauvries. Que sera Rome demain dans une Europe chrétienne qui ne sera plus rien de ce qu’elle fut et de ce qui constitue sa richesse ? Une Europe livrée à la concurrence de deux mondialismes : le mondialisme islamique et le mondialisme hédoniste qui se nourrissent l’un l’autre. Aujourd’hui, la question de l’Europe est simple. Je supplie le pape de la regarder en face : c’est la question de la survie de la chrétienté. J'ai peur que ce pape soit celui du Camp des saints (NDLR : roman de Jean Raspail).

Lire le point de vue de Bruno Nestor-Azérot sur le message du pape : « Ce qui me choquerait, c’est que le pape ne parle pas des migrants ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hercule
Admin
avatar

Messages : 1173
Date d'inscription : 16/08/2017

MessageSujet: Le témoignage de cette dame ne peut s'oublier ! ...   Mar 5 Sep 2017 - 1:10


Le témoignage de cette dame ne peut s'oublier. Lisez-le lentement.

Nombreux sont les politichiens européens, qui feraient bien de s'en inspirer.

+ + + + +

" Celui qui oublie son passé est condamné à le revivre..."

Élie Wiesel.

+ + + + +

Ce qui se passe en Europe, je l’ai vécu en Algérie, avec le FLN.

Je suis Française.

Je suis Française, plus encore qu’un Niçois parce que la région où je suis née était française bien avant que la France n’inclue cette partie du Piémont italien.

Je le suis certainement plus que les Savoyards puisque, eux aussi, n’ont vu la Savoie rejoindre la France que bien après que l’Afrique du Nord fut sous domination française.

Je suis Française, surtout, parce que, depuis 1850, mes ancêtres le sont devenus, par choix.

Je suis Française parce que mon père – Gloire à Lui ! – s’est battu pour la France qu’il a servie dans la Royale et, particulièrement, à Mers el Kébir, pendant la seconde guerre mondiale.

Je suis Française, enfin, parce que, au mépris de sa vie, il a combattu, pendant les huit années de cette guerre d’Algérie, ceux qui voulaient nous voler cette terre de France que, finalement, de Gaulle leur a offerte.

Des Bataclan, des Nice, des Métro Saint-Michel, des Manchester, je les ai vécus à El Halia, à Palestro, au Milk-Bar, à l’Otomatic, au Casino de la corniche ou, ultime horreur, à Oran le 5 juillet 1962.

Les bombes dans les autocars, sur les voies ferrées pour faire dérailler les trains (sauf celles qui transportaient le pétrole du Sahara, ils n’étaient

pas fous !). Les grenades, jetées dans la foule, faisant des massacres. Les égorgements, les viols, les enlèvements, étaient notre lot quotidien.

On ne comptait plus les morts, les blessés, amputés. On essayait seulement de sauver les vies qui le pouvaient être encore et d’enterrer, au plus vite, les morts, quand on les retrouvait entiers ou que leur corps avait pu être reconstitué.

Ces terroristes n’étaient pas El Qaïda, Daesch ou El Nosra. Non, c’était seulement le FLN algérien. Et ils ont en commun la sauvagerie, la haine, la barbarie de ceux qui tuent, aujourd’hui, chez nous.

C’était leur pays, dites-vous ? Oui, j’entends ça depuis 55 ans.

Mais, aujourd’hui, maintenant, ici, ils le font pourquoi ? C’est aussi leur pays, ici ? C’est pour revendiquer ce pays qu’ils tuent hommes, femmes, enfants dans leurs attentats ? Que ferez-vous demain ? Leur offrirez-vous votre pays dans un écrin d’argent ? Ou bien accepterez-vous cette « partition » envisagée par l’autre socialiste, pour acheter la « paix sociale » ?

Pensez-vous toujours que « notre politique sociale » est responsable de cet état de guerre qu’ils nous livrent ?

Parce que ceux qui tuent dans nos rues, nos banlieues, nos cités, sont ceux que vous avez nourris, éduqués, surprotégés. Etes-vous prêts à les recevoir, demain, en leur déroulant le tapis rouge quand ils viendront s’enorgueillir de leurs attentats passés, devant les caméras de télévision, interrogés avec humilité par les journalistes soumis ?

Parce que, cela, aussi je l’ai vécu et je le vis encore.

La France n’a tiré aucune leçon de son passé, de ses guerres.

Les Français ne voient que l’arbre qui cache la forêt. Mais la forêt s’émancipe, elle grossit, elle se transforme en une jungle impénétrable, non maîtrisable, indéracinable, qui les submergera bientôt, trop tôt, quand, tellement aveuglés par cet arbre, ils n’auront rien vu venir.

J’ai aimé la France plus que je ne pouvais aimer. Mais cette France-là n’existe plus. Je laisse celle qu’elle est devenue, à ceux qui persistent à regarder l’arbre et s’apprêtent à le voir disparaître, foudroyé, sans avoir tenté de le protéger.

Danièle Lopez
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://revelation-apoc-key.forumactif.com
Françoise
Admin
avatar

Messages : 29
Date d'inscription : 20/08/2017

MessageSujet: Re: Islamisation de la France, de l'Europe et du Reste du Monde...    Mar 5 Sep 2017 - 6:57

Bonjour et merci Hercule.

Ce témoignage est criant de Vérité. Merci à cette dame ô combien courageuse.

Nous qui sommes français de souche, nous ne pouvons que nous rendre compte de la dégradation gravissime de notre pauvre France. Nous avons la prière et nous savons que le bien triomphera du mal, un jour ou l'autre. Le verrons-nous ou pas, c'est une autre histoire.

Dans l'Espérance, continuons jour et nuit à prier, à agir pour que Notre France redevienne La Fille Ainée de l'Eglise, même si nous savons que nous devrons passer par des heures difficiles.

Ma petite résolution en ce début de reprise d'une nouvelle année est de soutenir nos prêtres, envers et contre tout, afin que leur mission d'évangélisation soit ferme et sans ambiguïté, sans compromis.

Puisse le Ciel tout entier nous aider à soutenir l'Eglise, telle que voulue par Notre Seigneur Jésus-Christ.

Très bon et saint mardi 5 septembre, en ce jour de la fête de Sainte Mère Teresa de Calcutta.
Françoise.


Coeurs Unis de Jésus et Marie, nous avons Confiance en Vous !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Françoise
Admin
avatar

Messages : 29
Date d'inscription : 20/08/2017

MessageSujet: Re: Islamisation de la France, de l'Europe et du Reste du Monde...    Mar 17 Oct 2017 - 18:40

Bonsoir,


Cette homélie ô combien courageuse du Père Henri Boulad, sj, égyptien, invité du forum "Jésus Le Messie" date du 15 octobre 2017, paroisse St François de Paule à Toulon.

Ecoutez la, réécoutez la : elle est criante de Vérité... et le Père Boulad y dénonce le silence de l'Eglise de France.


+ + + + +

Hercule : Et Vous pouvez aussi la relire grâce à Viviane Al. Merci !

+ + + + +

L'Homélie du Père BOULAD retranscrite par Viviane AL

HOMÉLIE DU PÈRE BOULAD à TOULON, du 15.10.2017

« Oui ! Je viens d’Égypte. Je suis né en Égypte. Je suis égyptien, d’origine de Damas. Mon grand-père a quitté Damas au moment où 20 000 chrétiens ont été massacrés par les musulmans.

Mon grand-père Selim s’est réfugié à Alexandrie où mon père est né, où je suis né. Et, à l’âge de 11 ans, je suis devenu égyptien avec des origines Syriennes, avec une 2ème nationalité Libanaise et récemment une 3ème nationalité Hongroise qui fait de moi un européen comme vous. Parce que la nationalité française m’a été refusée deux fois au plus haut niveau de l’État français, parce que je suis dérangeant, parce que je n’ai pas la langue dans ma poche, parce que je dénonce ce qui se passe, et malheureusement c’est l’affaissement, c’est le silence, c’est l’écrasement, c’est le mutisme, c’est la peur.

ASSEZ ! STOP! Ça suffit d’avoir peur ! Nous voulons vivre dans un pays libre – supposé libre comme la France – .
On a peur d’annoncer l’Évangile ; on a peur d’annoncer Jésus-Christ. Vous avez la possibilité d’annoncer Jésus-Christ à des millions de musulmans qui sont là, sans être mis en prison comme c’est le cas chez nous, dans nos pays, et en Égypte. Nous n’avons pas le droit de parler, d’annoncer Jésus-Christ. Vous avez le droit de parler, d’annoncer Jésus-Christ.

Et l’Église de France se tait ! Se tait !

Pourquoi ? Parce que les ordres viennent de très haut – je préfère ne pas commenter – On n’a pas le droit de parler, d’annoncer Jésus-Christ en France.

Jusqu’à quand ? Jusqu’à quand ? Alors que l’Islam et les musulmans attendent une parole – il y a un doute, il y a un vide, il y a un questionnement en Islam, actuellement.

Ces deux dernières années, j’ai fait un séminaire à Alexandrie avec moitié de participants musulmans et moitié chrétiens, sur l’athéisme.
Vous allez me dire l’athéisme ? En Égypte ? Oui, en Égypte – dans tout le monde arabe. Les musulmans s’interrogent sur leur religion, ils sont dans un tournant ; ils sont dans un doute, dans un questionnement, alors ils quittent l’Islam, beaucoup de chrétiens quittent le christianisme parce que c’est le vide.

Avons-nous une parole pour eux, avons-nous un discours pour eux, avons-nous une conviction au fond de nous à communiquer, ou bien est-ce comme ça !
On est là parce qu’on est des chrétiens ; on continue ou bien on lâche l’Église, on quitte l’Église parce qu’elle ne nous dit plus rien ?

L’Église a-t-elle encore une parole à dire ? Un discours à transmettre ?

Avant hier, - plutôt il y a trois jours, - je recevais une vidéo – il y a trois jours, dans une rue du Caire, un grand barbu avec un couteau d’un demi-mètre, un couteau, un sabre disons comment vous appelez ça, poursuivez un Prêtre, un Prêtre dans une rue du Caire, et dans la vidéo – le voisin a pu prendre la vidéo – il a été poignardé dans le dos et il est mort. Pourquoi ? Parce qu’il est Prêtre. Et les chrétiens avec leur croix tatouée ici (Il montre le poignet) ou suspendu sur le cou, n’ont pas peur d’afficher leur foi, de dire je suis chrétien, et ils payent le prix, ils payent le prix ! Le prix de la vie, ou le magasin est brûlé, ou les filles sont violées, kidnappées, mariées de force à des musulmans. C’est quotidien, mes chers amis, en Égypte. Comme le disait l’Abbé Loiseau tout à l’heure, ( le Père Boulad montre le Prêtre à sa droite) on occulte tout ça, on se tait !

Mes chers amis, il est temps de réagir. L’Europe doit changer, la France doit changer. La France a perdu ses racines et son âme. OUI, cette âme chrétienne, car c’est le christianisme qui a fait la France, et c’est le christianisme qui a fait l’Europe avec d’autres facteurs bien sûr.

Mais où est l’âme chrétienne de la France ? Où est l’âme chrétienne de l’Europe ? Où est-elle ? Ou est-elle ?
Avons-nous encore quelque chose à dire ? Avons-nous quelque chose à transmettre ? L’Église a-t-elle encore un message ? Les responsables de L’Église sont-ils responsables des chrétiens ou des musulmans ?

Je suis clair !
Je vais me faire taper sur les doigts – je sais – mais proclamer Jésus-Christ, Jésus-Christ que nous avons chanté au début de cette Messe le ROI DU MONDE, le SAUVEUR du monde. Y croyons-Nous ?

Croyons-nous que Jésus-Christ est le centre de l’Histoire, l’Âme de notre Histoire et de notre monde ?

Y croyons-nous, ou c’est fini ? Il est classé dans les archives ?

L’actualité de Jésus-Christ, aujourd’hui ?

L’homme le plus actuel d’aujourd’hui c’est pas Donald Trump, c’est pas Poutine, c’est pas Macron, c’est pas Abdel Fatah et Sissi – c’est Jésus-Christ aujourd’hui ! Aujourd’hui ! La pertinence de Jésus-Christ aujourd’hui !
Alors mon plan est de changer le monde. Ha ! Ha ! Riez ! J’ai dépassé mes 86 ans, j’ai encore 34 ans d’activités devant moi – riez, si vous voulez, mais c’est Le Seigneur qui me l’a dit – et je suis avec vous. On va changer la France.

Vous allez changer la France ? Nous allons changer la France. Pas moi, pas toi, pas toi, ensemble. La France doit redevenir chrétienne, la France doit retrouver son âme chrétienne.

Oui, ce matin, au petit déjeuner, chez des amis qui m’ont accueilli pour la nuit, on a pensé à un plan – on en reparlera Monsieur l’Abbé (là il montre du côté où se trouve l’Abbé en question). Oui un plan.
Mc Donald à un plan, Coca-cola à un plan, Toyota a un plan, Peugeot a un plan l’Église a-t-elle un plan ? Sinon de battre en retraite ?

C’est la débandade.

C’est quoi ça ? C’est quoi ça ? Oui, où est la pugnacité des Français pendant la résistance en 44, où est-elle ? Elle est encore là, je le sens, ça vient. Il s’agit pas de descendre dans la rue seulement, mais il s’agit de se dire, nous, vous, ici, ensemble,
Vous avez la responsabilité de TOULON demain. . C’est votre devoir, - pas de vacances- mais votre devoir de commencer par TOULON.

Vous allez me dire nous allons rechristianiser TOULON ? Oui ! Oui ! Nous ? Oui – Ah ! Comment ? Mettons-nous ensemble.

Ceux qui sont intéressés, je vous invite.

Par exemple, je disais ce matin au petit déjeuner : hier soir nous avons entendu des témoignages formidables et un petit mot du Père Daniel ANGE. Extraordinaire ! Et pourquoi c’était pour les 100 personnes qui étaient présentes dans l’église ?... Ils n’étaient même pas cent !... Pourquoi pas sur la place d’en face, là ? Pourquoi pas avec des projecteurs, et des haut-parleurs ?
Vous allez me dire : mais Jésus n’avait pas de micro ni de haut parleurs. Jésus n’avait pas de micro ni de haut parleurs, mais si Jésus revenait en 2017, Il aurait des micros et des haut-parleurs et des projecteurs et la télévision.
Oui !

Moi, chaque homélie que je fais le dimanche à Alexandrie, pendant la nuit, elle voyage à Montréal, mon assistante, elle fait le montage audio-vidéo et le lendemain elle le met sur mon YouTube. J’ai 80 personnes à la Messe du Dimanche, et, le lendemain, j’ai 1000 personnes qui sont entrées dans le YouTube pour voir la vidéo, et ça se multiplie.

Sommes-nous au 21ème siècle ou sommes-nous dans la Préhistoire ?

L’Église doit prendre les moyens pour diffuser le Message.

Allez-vous en sur les places. Allez diffuser. Allez appeler. L’Évangile d’aujourd’hui nous dit : « Allez, rassemblez, parlez » Les Évangélistes savent le faire, les Protestants savent le faire, les Catholiques, Non !
On est là, dans notre sacristie. On a peur, on a honte. On a honte de Jésus-Christ ! N’ayez pas peur de Jésus-Christ ! C’est LUI le Maître de l’Histoire. C’est LUI le Centre de l’Histoire. C’est LUI la réponse aux questions que se posent aujourd’hui le monde, la France, l’Europe.

L’Europe est en train de sombrer dans l’abîme, et la France avec. On va assister à ça ? A ce cataclysme, à ce désastre, comme ça ? Ou bien on va dire NON!

Si en 44, il n’y avait pas eu de Résistance avec votre de Gaulle, Churchill, avec les autres ; s’il n’y avait pas eu cette volonté de survie, de lutte, où en serions-nous aujourd’hui ? Où seriez-vous aujourd’hui ?

Nous sommes en 44 aujourd’hui. C’est la même gravité de la situation. C’est pas les Nazis, c’est pire. Un autre fascisme – qui a décidé de conquérir l’Europe – en fait il y a 2 fascismes : le fascisme de l’argent et le fascisme islamique. C’est sérieux ! C’est sérieux !

Je sais ce que c’est que l’Islam. Je l’ai vécu, et je le vis au quotidien, l’Islam. La France sera musulmane demain. Ces petits qui sont là, seront invités à embrasser l’islam. (Il montre le devant des auditeurs). Ils seront un peu plus grands mais ils en feront partie – ça se fait partout. Le prénom le plus donné à Bruxelles c’est Mohamed – à tous les nouveau-nés. Plus de 50% de nouveaux bébés sont appelés Mohamed. Ah ! Bruxelles ! , Et c’est un peu partout en Angleterre, maintenant, et aussi ailleurs.

Et l’Église est là frileuse. Honteuse. Ah ! Oh ! Elle constate les dégâts, mais que fait-elle ?

Eh bien moi, je vais mettre un plan. On va commencer demain. Demain, un plan de stratégie, de changement, ceux qui veulent entrer dans la danse vous êtes les bienvenus et ça va avancer – la balle est dans votre camp – vous êtes là, vous êtes Français, vous êtes à TOULON.

Il est grand temps de vous mettre ensemble et de vous dire quoi faire ? Quoi faire ? Quand Mc Donald et les grands marchés vendent leurs produits, ils réunissent un Comité d’expert, ils réfléchissent, ils discutent, ils mettent une stratégie, un plan.

Que faisons-nous ? On a honte de parler, on se tait…ah….

Nous avons tous les moyens, tous les moyens, tous les moyens pour redonner à la France une âme, redonner à l’Europe une âme, redonner à l’Église une âme, un supplément d’âme comme le dit l’autre.

Assez de se cacher ! On n’allume pas une lampe pour la mettre sous le boisseau, mais sur le lampadaire.
Après avoir dit de Lui-même « JE SUIS LA LUMIÈRE DU MONDE » Il a dit : « Vous êtes la lumière du monde ».
Vous – oui – chacun, chacune. Ce forum, JÉSUS Le Messie, il l'a commencé avec un couple Xavier et Anne Aloua. Anne avec les enfants – cinq enfants - « mais elle est folle cette femme et son mari est encore plus fou ! » – avec cinq enfants qu’on se met sur le dos. Un groupe qui veut évangéliser les musulmans de France, - ils l’ont fait, ils le font et ils continueront, et chacun de nous est interpelé.

Et je connais une femme au Caire, une dame au Caire, qui a cinq enfants aussi. Elle s’est lancée dans une action avec des handicapés mentaux.

Pas de raison, pas de prétexte. Pas d’alibi ! Il est tant d’agir.

Il est moins cinq ! Il est moins cinq !

Chers amis, la France est en train de s’écrouler, l’Europe est en train de s’effondrer… Un sursaut. Nous sommes en 1944 et la situation est infiniment grave !

Eh bien à l’invitation du Maître de Festin de l’Évangile d’aujourd’hui, qui nous dit : « Allez ! Allez sur les places, allez annoncer, allez proclamer ».

« Le Seigneur est avec nous ». On va pas le dire au Prêtre : « Le Seigneur est avec vous et avec votre esprit ».
Oui IL est avec nous. Nous avons Le Seigneur MAÎTRE de l’Univers avec nous.
Mes chers amis, Il est avec moi, dans ma bouche, dans mon cœur, dans ma tête ! AMEN !!

(-Vidéo de l’homélie du Père BOULAD, en l’église de St François de Paule de Toulon des Missionnaires de la Miséricorde Divine, recopiée manuellement. Je vous demande pardon si quelques mots sont mal écrits, mais ce n’est pas toujours évident de comprendre la prononciation du Père Boulad. J’ai souligné et mis en gras, les phrases sur lesquelles le Père Boulad appuyait le plus.
Je le remercie profondément pour cette belle homélie. J’espère que tous ceux qui liront ce texte, se sentiront également concernés par le travail à faire pour sauver notre beau pays qui se déchristianise chaque jour davantage, je dirai même où l’athéisme se répand, tristement, de plus en plus.)

+ + + + +

- Mensuel "ENTRE NOUS II" -
- Le Bourg - Logement OUEST 24440 SAINTE-CROIX -

+ + + + +
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Françoise
Admin
avatar

Messages : 29
Date d'inscription : 20/08/2017

MessageSujet: Re: Islamisation de la France, de l'Europe et du Reste du Monde...    Ven 27 Oct 2017 - 15:20

Bonjour,

J'adjoins à ce fil un lien pris sur l'excellent site de l'Abbé Guy Pagès concernant la taqiya, une méthode de "duperie" courante en Islam.

https://www.islam-et-verite.com/taqiya-lart-de-duperie/

La taqiya ou l’art de la duperie
28 JUILLET 2016  4 COMMENTAIRES  6842

« Un Occidental averti en vaut deux … »
Idéalement, le monde humain devrait être un monde de parole et de confiance, un monde où l’on puisse s’appuyer sur une parole donnée.
Malheureusement, l’histoire nous apprend que tout être humain ou toute idéologie n’est pas à la hauteur de cet idéal.

À titre d’exemple, Adolf Hitler parlait de paix alors qu’il se préparait à la guerre.

Mensonge L’humanité a payé un fort prix pour avoir refusé de prendre au sérieux le « Mein Kampf » d’Adolf Hitler, ainsi que les nombreux gestes (avant même la Deuxième Guerre mondiale) qu’Hitler posa, qui indiquaient que l’idéologie nazie était beaucoup plus que des mots sans réelle portée.

Or étonnamment, les hadiths (paroles et actions attribuées à Mahomet) rapportent que le prophète désigné de l’islam savait également faire preuve de tromperie pour arriver à ses fins.

De ce « modèle » proposé par le coran est née la doctrine de la taqiya, où la tromperie est justifiée dans le but de faire avancer l’islam.

L’usage plus que discutable de la parole chez Mahomet
Cité en « exemple » par plusieurs juristes et dirigeants musulmans, Mahomet utilisa le mensonge afin d’arriver à ses fins :

Selon la tradition musulmane, Mahomet appela au meurtre un Juif du nom de Kab bin Arshaf car ce dernier se moquait de lui, contestant sa qualité de prophète.
Or, un dénommé Muhammad bin Maslama répondit à l’appel de Mahomet afin d’exaucer sa volonté. Muhammad bin Maslama demanda à Mahomet s’il était permis de mentir à Kab bin Arshaf afin de lui tendre un piège. Mahomet donna son accord. De plus, Mahomet félicita bin Maslama quand ce dernier lui apporta la tête de Kab bin Arshaf.
Visage à deux facesPour Mahomet, tromperie et jihad (guerre « sainte » selon l’islam) allaient de pair, soit pour se défendre, soit pour attaquer : le prophète désigné de l’islam étant notamment un guerrier.
Entre 600 et 900 hommes membres de la tribu Banu Qurayza furent décapités dans le marché de Médine. Toute femme et tout enfant prépubère de cette tribu juive furent réduits à l’état d’esclave. La tradition rapporte que Mahomet prit pour femme une membre de cette tribu.
Yasser Arafat cita souvent les tactiques et stratégies de Mahomet afin de justifier son comportement. On apprit que Yasser Arafat coordonnait des actes de terrorisme alors qu’il parlait de paix.
Alors que l’Occident valorise la transparence, la doctrine de la taqiya justifie la tromperie
Dans la foulée de Mahomet, le « prophète » désigné de l’islam, la taqiya est une doctrine qui autorise tout musulman à faire usage de tromperie afin de se défendre ou afin de répandre l’islam.

La taqiya selon des penseurs musulmans
Les Occidentaux ont du mal à admettre qu’une telle doctrine puisse exister. Et pourtant, les autorités dans l’islam sont nombreuses à en faire la promotion :

Selon Abu Hamid Ghazali, « Il est permis de mentir si le but à atteindre est louable ». (Ahmad ibn Naqib al-Misri, The Reliance of the Traveller : A Classic Manual of Islamic Sacred Law, trans. Nuh Ha Mim Keller (Beltsville, MD: Amana, 1997), sec. 8.2, p. 745)
Selon Kdmus al-shanca, la « taqiya est voile pour le croyant, et celui qui n’a pas de taqiya n’a pas de religion. » (Encyclopedia of Islam, 1st ed, s.v. “Taqiya” (Djumayyil, Kdmus al-shanca, pp. xiii, 127-28)).
Al-Tabari (d. 923), exégète renommé du coran qui fait figure d’autorité dans le monde musulman, écrit à propos du coran 3,28 : « Si vous (les musulmans) êtes sous leur autorité (celle des infidèles (ou non-musulmans)), craignant pour vous-mêmes, comportez-vous loyalement, avec votre parole, à leur égard, alors que vous entretenez intérieurement de l’animosité à leur égard ».
Une autre autorité dans l’islam, Ibn Kathir (1373), toujours à propos de la sourate 3,28 du coran, invite le musulman à faire preuve de duplicité à l’égard du non-musulman s’il est dans une situation où il doit se protéger : « Sachez sourire à ces personnes (les non-musulmans)alors que votre cœur les maudit. »
La taqiya selon des spécialistes non-musulmans de l’islam
De plus en plus de non-musulmans s’intéressent à l’islam, non pas parce qu’ils trouvent cela particulièrement intéressant, mais afin de faire la lumière sur cette idéologie :

Un spécialiste de l’islam Raymond Ibrahim l’affirme : « La taqiya est en réalité une volonté de tromperie du musulman à l’égard du non-musulman. »
Robert Spencer explique dans son livre « The Complete Infidel’s Guide To The Koran » qu’il existe une morale utilitaire dans la théologie islamique qui considère que « tout ce qui est dans l’intérêt des musulmans et de l’islam est bon, et tout ce qui cause du tort à l’islam et aux musulmans est mauvais. » Voilà pourquoi, il est permis et même conseillé de mentir pour répandre l’islam.
Dans son excellent ouvrage intitulé « Battle for our minds », Michael Widlanski affirme que faire usage de supercherie afin de faire du tort à un ennemi est mentionné dans le coran et les hadiths (les traditions orales à propos de Mahomet). Dans son mode offensif, la taqiya consiste à « mentir pour la cause d’Allah ».
Un Occidental averti en vaut deux …
Quatre mots arabes pourraient amener le monde entier à être soumis à l’islam. L’Occident ne peut se payer le luxe de méconnaître leur signification et leur implication.

Ces mots sont : taqiya (déjà mentionné), tawriya, kitman et muruna.

Chacun de ces mots décrit un style différent de duperie utilisée par des musulmans, et ce, dans la foulée d’une parole attribuée à Mahomet : « La guerre est tromperie » (Bukhari, Vol. 4, Livre 52, No. 268).

Le coran affirme que « la ruse appartient à Allah, en totalité » (Sourate 13,42) et qu’Allah « est le plus habile à fomenter un complot » (Sourate 8,30).

Bref… Allah complote, Mahomet complote… il n’est donc pas étonnant que des musulmans inspirés par ces « modèles », complotent à leur tour, et ce, en toute bonne conscience.

De fait, pour certains, la tromperie est devenue une forme d’art et une seconde nature.

Si l’Occident entend combattre efficacement l’agenda des islamistes, il est impératif d’être averti que cet « art du mensonge » existe bel et bien dans l’islam.

Un Occidental averti en vaut deux …

Taqiya (la suite…)
Plus précisément, la taqiya est une forme de dissimulation de l’identité du musulman; une dissimilation au service d’une « autodéfense »; une forme de mensonge afin de protéger soit l’islam, soit le musulman.

Selon la loi islamique, « Il est admis de mentir si le but poursuivi est admissible. Mentir est obligatoire si l’objectif à atteindre est obligatoire » (Umdat al-Salik, « La dépendance du voyageur », Para r8.2).
Selon la sourate 3,28 : « Que les croyants ne prennent pas, pour alliés, des infidèles, au lieu de croyants. Quiconque le fait contredit la religion d’Allah, à moins que vous ne cherchiez à vous protéger d’eux ».
Tawriya
Tawriya signifie « dissimulation » et pourrait être défini comme étant l’« inventivité dans l’art du mensonge ».

Selon cette doctrine, il est licite de rompre l’intention d’un serment dans la mesure que n’est pas rompue la lettre du serment (« La dépendance du voyageur », sections o19.1 et o19.5).

Qu’est-ce à dire ?

Exemple no 1 :

Imaginons qu’un musulman nie que le dernier verset de la première sourate du coran rabaisse les juifs et les chrétiens pour la raison que c’est une supplication que les musulmans font 17 fois par jour afin de les garder à l’abri de la voie des « égarés qui encourent la colère d’Allah » …

Ce musulman pourrait répondre que la première sourate ne mentionne pas les juifs ou les chrétiens. Ce musulman pratiquerait la tawriya, parce que bien que le dernier verset ne mentionne pas explicitement les juifs et les chrétiens, ce musulman sait très bien que le terme « égaré » se réfère à eux.

Exemple no 2 :

Le souhait « Je te souhaite le meilleur » venant de la part d’un musulman à l’intention d’un non-musulman, en réponse à un « Joyeux Noël » ou à un « Joyeuses Fêtes » par exemple, veut dire dans l’esprit de plusieurs musulmans : « Je te souhaite que tu te convertisses à l’islam. »

Kitman
Un musulman exerce le kitman quand il ne dit qu’une partie de la vérité, ce qui a pour effet, très souvent, de déformer entièrement la vérité.

Exemple no 1 :

L’exemple le plus commun consiste à ce qu’un musulman affirme que le terme jihadréfère principalement ou uniquement à une lutte interne, à un combat spirituel contre le mal.

Or, le coran fait usage du terme jihad et de ses dérivés environ 59 fois. Et sur ces 59 fois, 16 mentions pourraient possiblement faire référence à une lutte interne alors que la majorité des autres mentions font référence à une « guerre sainte », et ce, dans la foulée de ce que le « prophète guerrier » (Mahomet) a exercé selon les hadiths et la sira.

Exemple no 2 :

Une autre forme très commune de kitman est de citer uniquement les passages pacifiques du coran, sachant bien que ces passages furent abrogés par des versets belliqueux :

« Nulle contrainte en religion ! » (Sourate 2 :256) (sourate plus ancienne)
fut abrogée par
« Désirent-ils une autre religion que celle d’Allah, alors que se soumet à Lui, bon gré, mal gré, tout ce qui existe dans les cieux et sur terre, et que c’est vers Lui qu’ils seront ramenés? » (Sourate 3,83) (sourate plus récente)
« Autorisation est donnée à ceux qui sont attaqués (de se défendre) – parce que vraiment ils sont lésés; et Allah est certes capable de les secourir » (Sourate 22,39) (sourate plus ancienne)
fut abrogée par
« Après que les mois sacrés expirent, tuez les associateurs où que vous les trouviez. Capturez-les, assiégez-les et guettez-les dans toute embuscade. Si ensuite ils se repentent, accomplissent la Salat et acquittent la Zakat, alors laissez-leur la voie libre, car Allah est Pardonneur et Miséricordieux. » (Sourate 9,5) (sourate plus récente)
Muruna
Muruna signifie « faire usage de flexibilité » afin de se mêler à l’ennemi et à son entourage. C’est l’arme suprême pour l’infiltration.

La justification de ce type de tromperie est la sourate 2,106 : « Si Nous abrogeons un verset quelconque ou que Nous le fassions oublier, Nous en apportons un meilleur, ou un semblable. Ne sais-tu pas qu’Allah est Omnipotent? »

Un musulman peut ne pas respecter certains commandements du coran dans la mesure où il se livre à la poursuite d’un « meilleur commandement ».

De fait, les musulmans qui travaillent à l’avancement de l’islam peuvent ainsi s’écarter temporairement des lois islamiques pour ne pas effrayer le non-musulman, pour l’amadouer et gagner sa sympathie afin de le convertir à l’islam ou encore afin d’infiltrer diverses institutions où les non-musulmans sont majoritaires.

Voici quelques exemples de la pratique de la muruna par un musulman afin de passer inaperçu, afin de se mêler aux non-musulmans en vue de l’infiltration, du jihad et de l’avancement de l’islam :

Se raser
Porter des vêtements à l’occidentale
Boire de l’alcool

Quelques exemples :

Les musulmans et pirates de l’air de 9/11 visitaient des clubs de danseuses ainsi que des bars alors qu’au même moment ils suivaient des cours de pilotage aux États-Unis pour commettre des actes terroristes.
Marier un non-musulman ou se comporter comme un non-musulman de manière à ce que son véritable agenda passe inaperçu…
Plusieurs Américains croient que Huma Abedin, une assistante d’Hillary Clinton, a épousé Anthony Weiner, un membre du congrès et juif, afin d’accroître sa crédibilité en matière de sécurité et ainsi infiltrer les plus hauts niveaux de l’administration américaine.
Tout récemment, d’autres membres du congrès, dont la républicaine Michele Bachman, ont laissé entendre qu’Huma Abedin pourrait être reliée au groupe islamiste des Frères Musulmans. De fait, le passé d’Huma Abedin ainsi que ses liens avec des associations islamistes en inquiètent plus d’un.
En conclusion
Les implications de ces tactiques de duperie sont énormes pour les sociétés occidentales.

Les musulmans qui pratiquent les diverses formes de tromperie (taqiya, tawriya, kitman ou muruna) sont difficiles à reconnaître, car ils ne montrent aucun signe indiquant qu’ils nous trompent. De fait, ils croient appliquer ce qu’Allah leur demande afin de contribuer à l’avancement de l’islam (et sa charia) en Occident.

Plus que jamais, la vigilance est de mise pour les Occidentaux …

Il en va de la survie de la civilisation occidentale et de ses valeurs fondamentales.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hercule
Admin
avatar

Messages : 1173
Date d'inscription : 16/08/2017

MessageSujet: Quimper - Claudine Dupont-Tingaud arrêtée pour avoir brandi la Une de Valeurs actuelles sur l’islam et le catholicisme   Jeu 16 Nov 2017 - 10:55

Quimper - Claudine Dupont-Tingaud arrêtée pour avoir brandi la Une de Valeurs actuelles sur l’islam et le catholicisme

https://www.breizh-info.com/2017/11/12/81865/quimper-claudine-dupont-tingaud-arretee-brandi-de-valeurs-actuelles-lislam-catholicisme

+ + + + +

12/11/2017 – 11H00 Quimper (Breizh-info.com) – Claudine Dupont-Tingaud, militante identitaire et catholique de longue date, s’est retrouvée ce samedi 11 novembre en garde à vue pendant 5h, à Quimper, en marge des commémorations du 11 novembre. Son « crime » ? Avoir brandi la une de Valeurs actuelles sorti vendredi 10 novembre sur lequel on peut lire « chassez le christianisme et vous aurez l’islam ».

Insupportable pour le préfet du Finistère, Pascal Lelarge, qui fera intervenir plusieurs fois les policiers pour retirer les affiches portées par l’ancienne conseillère régionale, cette dernière en ressortant à chaque fois une nouvelle. Claudine Dupont Tingaud finira par se faire arrêter sous le prétexte d’un outrage à agent, et passera 5h en garde à vue, traitée comme une délinquante de droit commun. Elle sera convoquée en janvier 2018 devant le procureur.

Dans un communiqué qui dénonce les atteintes à la liberté d’expression, cette dernière explique : « après le déroulement de la messe en la cathédrale Saint Corentin ( non signalée dans le presse locale, laïcité oblige t’elle ?) en souvenir de l’armistice clôturant la guerre 14-18 le jour de la Saint Martin, évangélisateur des Gaules, la présidente de REAGIR, je participais au cortège d’anciens combattants , d’officiels et de Quimpérois patriotes se rendant au carré militaire du cimetière Saint-Marc.» puis de poursuivre :

« Je m’étais munie de la Une d’un hebdomadaire national présentant la statue du Pape Jean Paul II à Ploërmel, tant controversée pour être surmontée du symbole du catholicisme, et titrant « Chassez le christianisme et vous aurez l’islam » pensant que ce combattant, lui aussi, du communisme avait toute sa place au milieu d’autres Croix faisant rappel d’un autre péril : le retour de l’islam pourtant chassé et repoussé dans d’autres siècles de notre continent.»

Claudine Dupont-Tingaud dénonce « le désir de mutiler la liberté d’expression que présentait ma pancarte et l’acceptation d’un danger qui devrait se faire lever de nouveaux combattants comme ceux dont on célébrait la mémoire ce 11 novembre ! »

Outre Pascal Lelarge, préfet du Finistère, participait à la commémoration notamment Ludovic Jolivet, maire de Quimper, accompagné des délégations militaires, d’associations d’anciens combattants et des représentants des corps constitués de l’État.

En 2016 déjà, Claudine Dupont-Tingaud – qui fût jadis la plus jeune prisonnière de France appartenant à l’OAS – avait été arrêtée lors des commémorations du 19 mars 1962 à Pleyben, toujours à la demande du préfet du Finistère, Jean-Luc Videlaine à l’époque.

Breizh-info.com, 2017, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine.

+ + + + +
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://revelation-apoc-key.forumactif.com
Françoise
Admin
avatar

Messages : 29
Date d'inscription : 20/08/2017

MessageSujet: Re: Islamisation de la France, de l'Europe et du Reste du Monde...    Lun 20 Nov 2017 - 16:02

Bernard Ravet : Principal de collège ou imam de la République... le livre de l'ancien fonctionnaire principal de collège à Marseille.

https://www.editionskero.com/ouvrage/principal-de-college-ou-imam-de-la-republique

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hercule
Admin
avatar

Messages : 1173
Date d'inscription : 16/08/2017

MessageSujet: Menaces de radicalisation au collège : la colère d'un ancien principal de Marseille   Lun 20 Nov 2017 - 17:42

Menaces de radicalisation au collège : la colère d'un ancien principal de Marseille

Samedi 26/08/2017 à 18H02 Marseille

http://www.laprovence.com/article/edition-marseille/4592162/.html

+ + + + +

Bernard Ravet, ancien chef d'établissement, décrit la réalité des collèges de Zep

Société - Menaces de radicalisation au collège : la colère d'un ancien principal de Marseille
Bernard Ravet a dû faire face à une guerre de position menée par les islamistes au sein de son établissement : "Le regard des professeurs a changé quand nos collègues en jupe ont dû, le soir, être raccompagnées durant cinq mois par la Bac jusqu'au métro pour leur sécurité".

Sous sa moustache blanche, Bernard Ravet sourit. Un sourire qui cache une inquiétude profonde : celle de la dérive que subissent les collèges en zone d'éducation prioritaire (Zep). En quarante ans de carrière (dont quinze ans en Zep), ce principal de collège a vu la situation se dégrader, année après année. Ce qui semblait acquis ne l'était plus. Son quotidien a changé. Que ce soit à Édouard-Manet, Versailles et Jean-Claude-Izzo, trois collèges parmi les plus difficile de Marseille, Bernard Ravet a dû se battre au quotidien pour continuer à éduquer "ses" jeunes, pour défendre les droits des filles, chaque jour plus contestés par les garçons, pour protéger les établissements qu'il dirigeait de l'influence d’un fait religieux de plus en plus prégnant. Un combat qu'il a mené souvent, trop souvent, seul. Alors, enfin libéré du droit de réserve par son départ en retraite, Bernard Ravet parle. Et a écrit un livre "Principal de collège ou imam de la République" (1). Plus jamais, on ne pourra dire que l'on ne savait pas.

Quelles sont les difficultés auxquelles sont confrontés les collèges de Zep ?

Bernard Ravet : La première des difficultés est l'inégalité sociale. Si l'on compare un collège des quartiers Nord de Marseille à un autre des quartiers Sud, on est dans deux univers totalement différents. La mixité sociale est absente. Ce phénomène est aggravé par le fait que les collèges privés choisissent leurs élèves et ne sont pas sectorisés. Dans les quartiers défavorisés, certaines familles, y compris issues de l'immigration, bien conscientes que la réussite sociale passe par la réussite scolaire, mettent leurs enfants dans des établissements privés.

Et aussi Attaque de Levallois-Perret: Hamou B., un suspect au profil solitaire
Dans votre livre vous évoquez la poussée de l'islam dans les collèges...
Bernard Ravet : Aujourd'hui, nous sommes en face de quartiers où les enfants s'entendent répéter qu'il faut préférer la loi de Dieu à celle des hommes. L'institution est totalement démunie. On se retrouve dans une situation comme avant 1905 où l'école devait affirmer sa laïcité. Pour moi, il ne s'agit pas de dénoncer la religion musulmane mais de savoir faire face quand le discours d'un certain islam le rend incompatible avec les valeurs de la République.

Quels sont les signes qui laissent apercevoir une poussée de l'islamisme au collège ?
Bernard Ravet : Le premier peut être de voir le nombre croissant de gamines arrivant avec un voile sur la tête qu'elles retirent avant de pénétrer dans l'établissement. C'est aussi, en période de ramadan, le nombre d'enfants qui ne mangent plus à la cantine. Et, d'une manière plus générale, tous ces enfants qui refusent de manger parce que la viande n'est pas abattue rituellement.

Y a-t-il des tensions entre enfants de confessions différentes ?
Bernard Ravet : Lors d'un reportage de RFI au collège Versailles, les enfants disent qu'il n'y a pas de problème avec les enfants juifs car de toute façon, s'il y en a, ils se cachent. Quant aux enfants issus de familles de culture chrétienne, ils vont dans le privé. Du coup, il n'y a pas de problème de ce type.

À l'intérieur du collège, les enfants sont-ils influencés par des prosélytes ?

Bernard Ravet : Mais ce n'est pas qu'au collège ! À Versailles, on l'a vécu avec un petit livre prônant la Charia et interdit en France qui circulait. Et quand on a demandé d'où il venait, on a appris que c'était de la mosquée du surveillant. Aujourd'hui, ce surveillant, qui avait une aura certaine sur les enfants, serait fiché S.

L'enseignement dispensé est-il contesté ?
Bernard Ravet : Tout à fait. On a affaire à deux ordres de contestation. La première concerne l'enseignement des sciences naturelles. Les professeurs de SVT ont des difficultés pour aborder les théories évolutionnistes. Nous avons aussi le devoir de parler d'éducation sexuelle. Pour y arriver, les enseignants sont obligés de séparer les filles des garçons pour aborder ce sujet. Ce n'est pas déontologique. Mais que faut-il faire ? La seconde touche à l'éducation physique et sportive, notamment la natation. Certains médecins complaisants signent des certificats permettant aux filles de ne pas suivre ces cours.

"Les choses ont changé après le 11-Septembre"

Concernant les professeurs, sont-ils eux aussi contestés ?
Bernard Ravet : Ça peut arriver. J'évoque dans mon livre l'exemple d'une professeure issue de l'immigration, non croyante, qui se voit embêtée par les élèves car durant le ramadan, elle continue à manger à la cantine. Rares sont aussi les enseignantes qui ne viennent pas en pantalon pour éviter de choquer certains élèves garçons avec une jupe.

Comment font face les enseignants ? Et les autorités ?
Bernard Ravet : Comme ils peuvent. Certains ont le courage d'aborder d'ouvrir le débat, dautres pas. En 2004, quand je rencontre ces problèmes, le rectorat ne sait pas les gérer car il découvre cette réalité en même temps que nous. Par contre, les RG la connaissent. Mais rien ne se passe.

Quelle a été la réponse des politiques ?
Bernard Ravet : Je ne veux pas être polémique, mais quand je vois le maire de Marseille participer à l'inauguration d'une mosquée appartenant au mouvement tabligh, dont la finalité est la réislamisation des populations, je m'interroge. Quand la sénatrice Samia Ghali inaugure le collège privé musulman Ibn Khaldoun, je me dis que, ou alors, on est dans le clientélisme ou alors dans une inconscience totale. Il faut donc que les politiques prennent leurs responsabilités, peut-être même en revoyant la loi de 1905, ce qui permettrait de mieux contrôler ce qui se dit dans certaines écoles coraniques. Il y a un devoir de vigilance. On a les pieds et les poings liés par la séparation des Églises de l'État.

Et aussi Inefficace et critiqué, l'unique centre de déradicalisation ferme
Faut-il aussi mieux former les enseignants ?
Bernard Ravet : Je pense que oui. Enseigner dans les collèges en zone d'éducation prioritaire, c'est un métier différent. On m'offre des "dermatologues", moi j'ai besoin de "médecins du Samu". Parce qu'il n'y a pas que le fait religieux. Il y a aussi une gigantesque misère sociale. On n'a pas été capable d'accompagner les habitants des quartiers défavorisés, à Marseille et ailleurs, face à la crise économique. Ce qui a abouti à la création d'une économie parallèle et à une influence croissante du religieux via l'accompagnement social. Enseigner dans ces collèges difficiles est un vrai métier.

Pourquoi cette situation ? On n'a rien vu venir ?
Bernard Ravet : On n'a pas compris que les choses avaient basculé après le 11-Septembre. Les Renseignements généraux le savaient, ils l'ont dit, on n'a pas voulu les entendre.

Votre livre évoque largement l'année 2004. La situation a-t-elle empiré, s'est-elle améliorée aujourd'hui ?
Bernard Ravet : Ce que je vois c'est que des élèves portent aujourd'hui des voiles transparents pour aller en classe, sont convaincues d'être inférieures aux garçons, que leurs grands frères ont des pouvoirs sur elles. Le discours que les enfants entendent à la maison, à l'école coranique n'est pas celui qu'ils entendent au collège. Aujourd'hui, l'Institution doit donc avoir un discours fort, ce qui a un coût en termes de formation des enseignants et d'ouverture au monde par le financement des projets des collèges. Il faut leur donner la fierté d'appartenir à la Nation. Bien sûr, il faut être fier de ses racines. Mais pas que. Car un arbre qui n'a que des racines est un arbre mort.

(1) Éditions Kero, 240 p. 16,90€

Frédéric Cheutin

+ + + + +
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://revelation-apoc-key.forumactif.com
Hercule
Admin
avatar

Messages : 1173
Date d'inscription : 16/08/2017

MessageSujet: Islamisme à l'école: le "J'accuse" d'un principal de collège   Lun 20 Nov 2017 - 19:20

- L'EXPRESS ÉDUCATION -
- Islamisme à l'école: le "J'accuse" d'un principal de collège -

Par Anne Rosencher,

https://www.lexpress.fr/education/islamisme-a-l-ecole-le-j-accuse-d-un-principal-de-college_1937071.html

Bernard Ravet livre un témoignage accablant sur la lâcheté de l'Education nationale, l'électoralisme des politiques et le silence des syndicats.Bernard Ravet livre un témoignage accablant sur la lâcheté de l'Education nationale, l'électoralisme des politiques et le silence des syndicats.

Bernard Ravet a été principal dans trois des collèges les plus difficiles de Marseille. Il raconte la guerre de positions que mène l'islamisme au sein de ces établissements publics. Voici le "J'accuse" d'un hussard.

"Il y a urgence. C'est pourquoi j'écris ce livre. Pour dire un fragile espoir. Pour ne pas laisser les prophètes de l'Apocalypse nous convaincre, collectivement, que tout est fichu, que l'obscurantisme l'a emporté." Il arrive que les premières lignes d'un livre sonnent comme une conjuration des 300 pages qui suivent...

C'est le cas avec l'ouvrage de Bernard Ravet, qui fut, quinze ans durant, principal de trois des collèges les plus difficiles de Marseille -les collèges Edouard-Manet, Versailles et Jean-Claude-Izzo. Le témoignage qu'il en a tiré est à la fois précieux, triste et courageux. Par l'accumulation d'histoires vécues et de choses vues, l'ancien principal décrit le lent grignotage de certains établissements publics par le religieux. Surveillants prosélytes, élèves prêchi-prêcheurs, parents sexistes... les coups de boutoirs sont nombreux et, peu à peu, l'institution craquelle.

"Depuis plus de dix ans, écrit Bernard Ravet, le fanatisme frappe à la porte de dizaines d'établissements. Il cherche à empiéter sur le territoire physique de la République, centimètre par centimètre, en imposant ses signes et ses normes dans l'espace scolaire, dans les cours de récréations, les cantines, les piscines. Il cherche aussi à envahir les salles de classe." Sur de multiples sujets -l'égalité entre les hommes et les femmes, le darwinisme, la Shoah... -, les professeurs sont de plus en plus contestés dans leur enseignement. Et de plus en plus démunis.

Le récit comporte bien, il est vrai, quelques moments d'espoir. On croise des élèves motivés qui s'en sortent, on applaudit les bonnes intuitions d'enseignants entêtés dans la bienveillance, et le tout regonfle, par à-coups, le moral de notre hussard de la République. Car Bernard Ravet en est un, précisons-le: obsédé par l'idée de donner une chance à tous ses élèves, quelle que soit leur origine ou leur religion. Mais l'optimisme ne fait pas le poids.

Et l'on referme le livre avec un sentiment d'urgence. De colère aussi, d'apprendre la solitude dans laquelle on laisse ces valeureux se débattre. De tristesse, enfin, de constater le peu de cas que l'on fait de ces élèves qui ont tout à attendre de l'école, et que l'on livre à l'influence de la minorité intolérante. Pour l'aider dans sa guerre de position contre l'islamisme, Bernard Ravet n'a pas trouvé grand monde. Lâcheté de l'institution, électoralisme des politiques, silence des syndicats... c'est bien le "J'accuse" d'un hussard de la République paru ce 23 août.

[Extraits]
Grands frères ou "Big brother"
Un jour, une jeune professeure d'histoire-géographie déboule dans mon bureau à la récréation de 10 heures. Fébrile. "Monsieur le Principal, pardon de vous déranger, je viens de vivre quelque chose de grave. C'était pendant le cours d'instruction civique des cinquièmes. Le cours sur les droits de l'homme. Mustapha a pris la parole...

- Mustapha... Celui qui est plutôt bon ?

- Oui. Et là, il explique, soutient et argumente que l'homme et la femme ne sont pas égaux, qu'il est normal de lapider une femme adultère, tout comme de couper la main d'un voleur...

- J'imagine que vous avez réagi.

- Bien sûr! Il a continué. "Mais si, c'est vrai, c'est comme ça qu'on fait, c'est dans le petit livre qu'on m'a donné à la mosquée."

- Quel petit livre?

- Je l'ignore. [...]

Bernard Ravet: face à la propagande islamiste, "nous sommes seuls".Bernard Ravet: face à la propagande islamiste, "nous sommes seuls".

Quelques jours plus tard, nous avons le livre entre les mains. Une vingtaine de pages, couverture beigeasse, format poche. Sa lecture va nous faire tomber de nos chaises. [...] Ledit livret détaille les crimes des "mécréants": croire que "les régimes et les législations établies par les hommes sont mieux que la législation (Charia) de l'islam"; dire que "l'application de la législation islamique concernant les peines légales, telles que l'amputation de la main du voleur ou la lapidation de l'adultère mariée, n'est pas conforme aux moeurs actuelles modernes". [...]

Sont encore interdits le fait de "tourner en dérision [...] Allah, Son Livre, Son Prophète (Paix et Bénédiction d'Allah sur lui) ou quoi que ce soit ayant trait à sa religion", la conversion à une autre religion, ou "le fait de ne pas étudier et pratiquer ces préceptes".

La propagande a franchi les murs du collège
Nous sommes atterrés. Je lui rends le petit livre en lui demandant d'essayer de savoir comment son élève se l'est procuré. Elle revient me voir à l'heure du déjeuner: "Ça vient de la mosquée d'Abdel, notre surveillant." Abdel. Toujours propre sur lui. Habillé à l'occidentale. Physique sec. Petite barbiche bien taillée. Extrêmement poli. Je n'ai qu'à m'en féliciter. Bien que d'un tempérament solitaire, il s'est imposé parmi le petit groupe de surveillants sur lesquels je m'appuie dans les circonstances les plus délicates. Il sait "tenir" une permanence avec 50 élèves sans que cela bronche. Est toujours partant pour remplacer un collègue absent. Pour tout dire, c'est mon meilleur surveillant.

A cet instant, jaillit néanmoins de ma mémoire le fait qu'il n'embrasse pas ses collègues de sexe féminin. Je n'avais pas fait attention, imputant à son caractère solitaire ce que je prenais pour de la timidité. Nous décidons, avec l'enseignante qui a découvert le pot aux roses, de ne pas ébruiter l'affaire. En revanche, j'alerte le rectorat. Qui me fait appeler le lendemain par le proviseur "vie scolaire", chargé de régler ce genre de questions. Le dialogue est surréaliste.

"Merci de nous avoir informés. Mais on ne peut rien faire.

- Pardon ?

- Ce monsieur a signé un contrat. Il est titulaire pendant six ans.

- On peut au moins le déplacer dans un établissement où son prosélytisme fera moins de dégâts qu'auprès de collégiens de ce quartier ?

- Non. Sauf si vous réussissez à le prendre la main dans le sac. Bon courage." Je raccroche et appelle le commissaire du IIIe arrondissement, avec qui j'entretiens des relations de confiance.

Je lui explique la situation et lui demande s'il a déjà entendu parler de la mosquée que fréquente mon surveillant. Une heure plus tard, mon téléphone sonne. A l'autre bout du fil, une fonctionnaire des RG, les Renseignements généraux.

"Le commissaire du IIIe arrondissement m'a contactée. Je peux vous expliquer les mosquées du quartier, mais il vaut mieux qu'on se rencontre." Nous voici donc, mon adjointe et moi, le mercredi après-midi suivant, rue d'Arménie, siège marseillais de notre défunt service de police politique. [...] L'officier chargé de surveiller les cultes nous accueille. Une femme, proche de la retraite. Je lui tends la photocopie du petit livre.

Le surveillant fiché S, le rectorat aux abonnés absents
Un simple coup d'oeil sur la couverture lui suffit. "C'est bien ce que je pensais. Je connais ce fascicule. Il a été imprimé en Arabie Saoudite. Sa diffusion a été explicitement interdite en France, au titre de la protection de la jeunesse."

Je l'interroge sur la mosquée de notre surveillant. [...] "Elle relève du mouvement Tabligh, qui a été lancé dans les années 1930, au Pakistan. Leur objectif est de réislamiser le peuple. Leur créneau, c'est de s'occuper des familles." Comment? "Ils ont des services de secours mutuel, ils aident au rapatriement des défunts pour les enterrements...

Mais leur vrai truc, c'est de harponner les familles par le truchement de l'aide aux devoirs. Votre mosquée, par exemple, a créé une association à cette fin. El Nour. Ça veut dire..." La lumière. Je sais. En un clin d'oeil, les pièces du puzzle se mettent en place. Trois mois avant, j'avais reçu la candidature d'un Nabil, qui intervient à El Nour. Forcément téléguidée.

Et Abdel ? "Vous avez son nom de famille?" Je sors sa fiche, avec tous les détails dont nous disposons. Elle passe un coup de fil puis glisse la feuille dans son fax. Dix minutes après, un de ses collègues entre dans le bureau et lui tend un dossier. "Ah, oui. Ce monsieur est connu de nos services. Il est sous surveillance depuis six mois." On dirait aujourd'hui qu'il est fiché S. La boucle est bouclée. Nous sortons sur le trottoir de la rue d'Arménie. Groggy. [...] Le lendemain, notre nouveau fax au rectorat ne suscite pas plus de réactions que le précédent. Nous sommes seuls. (...)

Contraint de refuser un élève juif

Lorsque j'étais principal du collège Versailles, une femme s'est présentée à moi. Elle venait d'arriver dans le quartier, en provenance d'Israël, et voulait inscrire son fils dans le collège. Je les rencontre. Autant le français de la maman est bon, autant celui du fils, qui a grandi là-bas et effectué sa scolarité en hébreu, est hésitant. Il va falloir que je l'inscrive dans ma classe de primo-arrivants afin qu'il suive des cours de français langue étrangère.

A peine aura-t-il baragouiné deux mots avec son accent à couper au couteau que les autres lui demanderont d'où il vient. S'il dit la vérité, il se fera laminer. Je n'ai aucun doute là-dessus: interrogés quelques mois plus tôt par Edouard Zambeaux, un journaliste de RFI venu en reportage au collège, sur leurs relations avec les juifs, des élèves ont répondu: "Il n'y en a pas. Et s'il y en avait, ils seraient obligés de se cacher." Je ne veux pas prendre de risque, encore moins en faire prendre à ce garçon. J'interroge sa mère, sans cacher les raisons de mon embarras:

"Avez-vous songé à l'inscrire au collège privé juif ?

- A Yavné ? Oui. Mais il n'y a plus de place."

Je prends mon téléphone devant elle. Le collège confirme. Il me faudra activer des amitiés personnelles pour atteindre un élu marseillais issu de la même communauté afin de le sensibiliser et d'obtenir une dérogation. Je l'assume: ce jour-là, une fois encore, j'ai agi en directeur d'ONG, parant à l'urgence qui me semblait la plus vitale, et pas en principal de collège investi de la mission de défendre des valeurs républicaines qui, en l'état, ne m'auraient pas permis de garantir la sécurité de cet adolescent dans mon collège musulman à 95%, où certains sont chauffés à blanc tous les soirs via les télévisions par satellite arabes vouant aux gémonies Israël, les juifs, et la France coupable d'interdire le port du voile aux élèves.

Etre obligé de refuser un élève juif, faute de pouvoir le protéger au quotidien. Savoir, impuissant, que mes professeurs sont dans une négociation constante entre leurs consciences morale et professionnelle quand ils abordent certains chapitres essentiels des programmes. Constater que la police est parfois une meilleure alliée que la hiérarchie pour m'aider à tenir la boutique.

Le "bon Arabe"... de l'école coranique

Cela se passe au collège Versailles où, comme je l'ai déjà indiqué, une de mes obsessions est de tenter de capter les bons élèves de CM2 afin qu'ils ne filent pas dans le privé. Un directeur d'école me souffle une idée qui me semble avoir la force de l'évidence.

"On a une centaine d'enfants qui suivent des cours d'arabe -dans le cadre de ce qu'on appelle les Elco, les enseignements de langue et culture d'origine. Ils doivent arrêter en collège. Pourquoi ne pas les fidéliser en créant un enseignement de la langue au collège Versailles? Nous montons le projet de classe bilangue dès la sixième, qui déboucherait sur de l'arabe en LV3 en quatrième pour ceux qui veulent, et commençons à faire le tour des écoles primaires du secteur afin d'identifier les meilleurs élèves inscrits en Elco.

Nous organisons une réunion avec les familles, en juin, pour leur présenter cette nouvelle classe. Déception. Sur les 24 élèves nécessaires à l'ouverture de la classe, seule une dizaine a répondu à l'appel. Je veux en avoir le coeur net. Une famille du quartier, que je connais bien, a déjà deux enfants au collège -deux filles, brillantes- et leur frère est en CM2. Un soir de juin, je croise le père.

"Votre fils, il ne va pas aux cours d'arabe à l'école?

- Si ! Le professeur dit même que c'est le meilleur.

- Vous n'avez pas entendu parler de la classe bilangue que nous créons?

- Si, si...

- Et pourquoi ne l'inscrivez-vous pas? Vous avez peur que ce soit trop de travail?

- Ecoutez, M. Ravet... Personne n'ose vous le dire mais je vais le faire. Vous n'aurez quasiment personne dans votre classe. L'imam nous a dit que vous n'allez pas enseigner le bon arabe.

- Le bon arabe ?

- L'arabe de la religion. Celui que l'imam enseigne à l'école coranique. C'est là que vont tous les enfants pour apprendre."

Les politiques: au mieux déboussolés, au pire complices
Pour une fois, l'institution n'a pas été tatillonne, en partie car je ne demandais pas de moyens supplémentaires. J'ai ouvert la classe pour 12 élèves afin d'affirmer que nous, Education nationale, institution d'Etat, pouvions offrir une reconnaissance culturelle à ces enfants et à leur famille. [...]

A cette époque, le religieux est prêt à s'immiscer dans tous les interstices, sur chaque territoire que nous concédons. Et nous en concédons. Les politiques sont, au mieux, aussi déboussolés que nous, au pire complices. Un jour, nous espérons, quand, soucieux de sortir les adolescents de leurs ghettos, nous obtenons une subvention pour organiser un séjour pédagogique.

Le lendemain, nous déchantons quand nous découvrons que le maire de Marseille a inauguré une nouvelle mosquée d'obédience tabligh. Peut-il ignorer ce que moi, humble principal de collège, j'ai appris en deux heures chez les policiers des RG? [...] Le surlendemain, nous nous effondrons quand nous voyons une sénatrice socialiste, Samia Ghali, participer à la cérémonie de la pose de la première pierre de l'établissement, aux côtés du président de la sulfureuse UOIF (Union des organisations islamiques de France), de l'ambassadeur du Qatar et de celui du Koweït. [...]

Si seulement je parvenais à me convaincre que ces gestes constituent autant de mains tendues dans un esprit de tolérance et d'ouverture. Malheureusement, il ne s'agit là que de banal clientélisme. Hypocrisie. Absence de vision. Abandon des troupes.

Principal de collège ou imam de la République?, par Bernard Ravet, écrit avec Emmanuel Davindenkoff. Ed. Kero, 240p., 16,90€.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://revelation-apoc-key.forumactif.com
Hercule
Admin
avatar

Messages : 1173
Date d'inscription : 16/08/2017

MessageSujet: "Libre pensée" et Prières de Rue ...   Mar 21 Nov 2017 - 12:40

"Libre pensée" et Prières de Rue ...

http://yvesdaoudal.hautetfort.com/

Une preuve de plus, s’il en était besoin, que les laïcards sont favorables à l’islam (parce qu’ils sont favorables à tout ce qui est antichrétien) : la Libre Pensée prend la défense des « prières de rue » des musulmans (qui ne sont rien d’autre que des manifestations de prise de possession islamique de l’espace public).

La Libre Pensée explique que ces manifestations s’apparentent à des processions religieuses. Et que la loi de 1905 est claire : si ces manifestations « ne constituent pas un trouble manifeste à l’ordre public », elles sont autorisées comme toute manifestation sur la voie publique.

Parce que selon la Libre Pensée, interdire la circulation dans une rue pendant trois heures ce n’est pas un trouble manifeste à l’ordre public…

Et la Libre Pensée oublie carrément de signaler que pour qu’une manifestation soit autorisée elle doit avoir… l’autorisation des autorités. Ce qui n’est pas le cas des « prières de rue ». Lesquelles devraient donc être dispersées comme le sont les autres manifestations non autorisées…

+ + + + +
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://revelation-apoc-key.forumactif.com
Hercule
Admin
avatar

Messages : 1173
Date d'inscription : 16/08/2017

MessageSujet: Saint Jean-Paul II - L'Islam envahira l'Europe ...   Mar 21 Nov 2017 - 13:20

Saint Jean-Paul II - L'Islam envahira l'Europe ...
L'extraordinaire vision prophétique de saint Jean-Paul II en 1993, rapportée par un intime (20/11/2017)

http://yvesdaoudal.hautetfort.com/

lundi 20 novembre 2017
Saint Jean-Paul II

«C'est alors que Wojtyla change de ton et de voix et, me faisant partager l'une de ses visions nocturnes, il me dit: "Rappelle-le à ceux que tu rencontreras dans l'Église du troisième millénaire. Je vois l'Église affligée d'une plaie mortelle. Plus profonde, plus douloureuse que celles de ce millénaire" - se référant à celles du communisme et du totalitarisme nazi -. "Elle se nomme l'islamisme. Ils envahiront l'Europe. J'ai vu les hordes venir de l'Occident vers l'Orient", et il me fait une par une la description des pays: du Maroc à la Libye en passant par l'Egypte, et ainsi de suite jusqu'à la partie orientale. Le Saint-Père ajoute: "Ils envahiront l'Europe, l'Europe sera une cave, vieilles reliques, pénombre, toiles d'araignée. Souvenirs familiaux. Vous, Eglise du troisième millénaire, vous devrez contenir l'invasion. Mais pas avec des armes, les armes ne suffiront pas, avec votre foi vécue intégralement"».

Le propos est de Mgr Mauro Longhi, rapporté par La nuova Bussola quotidiana.

Don Mauro, qui est aujourd’hui à l’Opus Dei de Milan, accompagna souvent Jean-Paul II à la montagne, entre 1985 et 1995 (avant de devenir prêtre et d’intégrer la Curie), et il recueillit nombre de confidences du pape. Il n’y a pas de raison de mettre en doute ce qu’il dit. La question qui se pose tout de même est de savoir pourquoi maintenant. En effet Don Mauro donne des conférences sur Jean-Paul II intime depuis la mort du pape. Est-ce qu’il avait déjà parlé de cette vision mais que personne ne l’avait relevée ? Ou est-ce qu’il en parle seulement maintenant parce qu’il n’avait pas osé jusqu’ici mais que la situation montre que Jean-Paul II avait raison ?

Quoi qu’il en soit on lira avec intérêt la traduction de l’article intégral chez Benoît et moi.

+ + + + +
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://revelation-apoc-key.forumactif.com
Hercule
Admin
avatar

Messages : 1173
Date d'inscription : 16/08/2017

MessageSujet: Effroyable prédiction de Vladimir Poutine concernant l’Europe et la crise des migrants.   Lun 27 Nov 2017 - 12:41

Effroyable prédiction de Vladimir Poutine concernant l’Europe et la crise des migrants.

http://www.nouvelordremondial.cc/2017/11/27/effroyable-prediction-de-poutine-concernant-leurope-et-la-crise-des-migrants/

+ + + + +

Vladimir Poutine a présenté le 25 septembre dernier deux voies possibles pour l’Union Européenne par rapport à la crise des migrants.

L’une d’elle serait de défendre par la force physique et l’armée les frontières de Schengen, la deuxième serait de laisser venir les migrants clandestins et avec eux des terroristes, ce serait alors la fin de l’Union Européenne ce qui pourrait induire/amener la troisième guerre mondiale et même un nouvel holocauste.

Selon le président russe, le plus important serait d’en finir avec l’arrivée des migrants au sein de l’UE et de dire clairement aux migrants, par les dirigeants de l’UE, de cesser de venir en Europe car ils seront rejetés.
Pour les migrants qui fuient la guerre, ils devront être gardés dans des camps de réfugiés en Turquie jusqu’à ce que la guerre soit finie Syrie.
Selon Poutine, si les politiciens de l’UE ne se réveillent pas à temps, en moins d’une année l’enfer se déchaînera en Europe.

Sources: Hirek / Dreuz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://revelation-apoc-key.forumactif.com
Hercule
Admin
avatar

Messages : 1173
Date d'inscription : 16/08/2017

MessageSujet: Effroyable prédiction de Poutine concernant l’Europe et la crise des migrants   Lun 27 Nov 2017 - 12:49

Bis Repetita Placent - Effroyable prédiction de Poutine concernant l’Europe et la crise des migrants

PUBLIÉ PAR DREUZ INFO LE 30 SEPTEMBRE 2015

https://www.dreuz.info/2015/09/30/effroyable-prediction-de-poutine-concernant-leurope-et-la-crise-des-migrants/

Hercule - " Bis Repetita Placent, pour ceux qui n'ont pas encore compris !..."

+ + + + +

Vladimir Poutine a présenté le 25 septembre dernier deux voies possibles pour l’Union Européenne par rapport à la crise des migrants.

L’une d’elle serait de défendre par la force physique et l’armée les frontières de Schengen, la deuxième serait de laisser venir les migrants clandestins et avec eux des terroristes, ce serait alors la fin de l’Union Européenne ce qui pourrait induire/amener la troisième guerre mondiale et même un nouvel holocauste.

Selon le président russe, le plus important serait d’en finir avec l’arrivée des migrants au sein de l’UE et de dire clairement aux migrants, par les dirigeants de l’UE, de cesser de venir en Europe car ils seront rejetés.

« Si les politiciens de l’UE ne se réveillent pas à temps, en moins d’une année l’enfer se déchaînera en Europe

Pour les migrants qui fuient la guerre, ils devront être gardés dans des camps de réfugiés en Turquie jusqu’à ce que la guerre soit finie Syrie.

Selon Poutine, si les politiciens de l’UE ne se réveillent pas à temps, en moins d’une année l’enfer se déchaînera en Europe.

Reproduction autorisée avec la mention suivante :

©️ Plj Kandel pour Dreuz.info.

source: hirek.in
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://revelation-apoc-key.forumactif.com
Hercule
Admin
avatar

Messages : 1173
Date d'inscription : 16/08/2017

MessageSujet: Le Curé Enragé - Des conditions pour un VRAI dialogue islamo-chrétien ? ...   Lun 11 Déc 2017 - 14:29

Le Curé Enragé - Des conditions pour un VRAI dialogue islamo-chrétien ? ...

Curé Enragé
Ajoutée le 10 sept. 2017

Le dialogue islamo-chrétien : souvent une foutaise !!!

Il faut baser ce dialogue sur la vérité et la sincérité des intervenants, sinon, ce dialogue est du VERBIAGE anesthésiant. Coté chrétien : sortir d'une présentation bisnounours de la religion.
Coté mahomettant : cesser de maquiller  le Coran que tout le monde ignore en France, et d'utiliser à tort la "takia" pour mieux "infiltrer " le pays. Mettre  "CARTES SUR TABLE".

+ + + + +


+ + + + +
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://revelation-apoc-key.forumactif.com
Françoise
Admin
avatar

Messages : 29
Date d'inscription : 20/08/2017

MessageSujet: Re: Islamisation de la France, de l'Europe et du Reste du Monde...    Dim 7 Jan 2018 - 8:31

Bonjour et belle et sainte année 2018 à tous,

Prenez note de cette excellente nouvelle en ce début d'année : Le frère de Joseph Fadelle s'est converti à son tour.
A lire sur le site de l'Abbé Guy Pages :

https://www.islam-et-verite.com/bonne-nouvelle-frere-de-joseph-fadelle-sest-converti-a-tour/ 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hercule
Admin
avatar

Messages : 1173
Date d'inscription : 16/08/2017

MessageSujet: ISLAMISATION DE LA FRANCE - L'EGLISE, les CATHOS, et les "MIGRANTS" ...   Dim 14 Jan 2018 - 10:16

L'EGLISE, les CATHOS, et les "MIGRANTS" ...

L’édito – L’accueil du migrant, un brûlot de diversion d’une guerre qui refuse de dire son nom

+ + + + +

Voir l'article de Cyril Brun, de "Riposte Catholique", ci-après :

A toutes celles et tous ceux qui confondent aujourd'hui "charité chrétienne" et béni-oui-ouisme, je conseillerai : primo, de lire ou de relire "La Lice et sa Compagne"(1), une fable de La Fontaine, deuxio, de méditer cette phrase de Saint-Paul : "Ne pas s'occuper des siens, est un anathème" ou de se souvenir tout simplement de ce proverbe : "Charité bien ordonnée, commence par soi-même", un "commence par soi-même" que, selon la traduction anglaise qui dit "charityu begins at home", j'étendrai personellement à la "Maison France", c'est-à-dire à tous les Français (du moins ceux qui se comportent comme devraient le faire toutes celles et tous ceux qui sont dignes de l'être), sans distinction d'origine ou de religion. Jean-Claude Thialet
(1) ce qui leur permettrair peut-être d'avoir enfin le bon sens de constater comment se comporte aujourd'hui dans ce que l'on appelle "les quartiers" une majorité grandissante de descendants des "migrants" d'hier à l'égard tant des Institutions et des lois de ce que les politiques et les journaux appellent "la République", que de la culture, de la langue et des coutumes de ce que je persiste à appeler LA FRANCE. Sans parler de la façon dont ces "issus" de l'immigration ("éduqués" par l'Education prétendue "Nationale", faut-il le rappeler) traitent les kouffar (2), les "souchiens" et les "souchiennes" que nous sommes pour eux.
(2) "kouffar", pluriel du mot arabe "kâfir" : désigne les personnes qui ne croient pas en Allah et en "la version islamique de la vérité", celles et ceux que les musulmans considèrent comme des infidèles. Ceux que de plus en plus de musulmans, et particulièrement de "néo-musulmans", à l'instigation d'imans, traitent aujourd'hui avec mépris, et même, avec haine. De quoi faire regretter la paix et l'harmonie qui régnaient entre les Communautés religieuses au temps de la Colonisation ou sous divers Protectorats avant la Décolonisation, ou même en Iran, en Libye, en Syrie, avant que l'Oncle Sam et ceux que j'appelle ses "vassaux" (les Communistes les appelaient "les valets de l'impérialisme américain), ne décident de leur apporter sous les bombes les "bienfaits" de la "démocratie" en semant le chaos, le désespoir, l'envie de quitter leur Patrie, et la haine... Y compris entre communautés chiites et sunnites qui se massacrent aujourd'hui dans les Pays en voie de "démocratisation", avec des attentats bien plus meurtriers, bien plus sanglants que les attentats islamo terroristes ! Sans que cela émeuve les "bonnes consciences" occidentales aux larmes de crocodile sélectionnées ... De quoi dégoûter pour des générations de la démocratie, comme certain peuple de ma connaissance l'avait été de ... l'inflation !

+ + + + +

Il s'agit d'une invasion ...les "cathos" n'ont toujours pas compris...le pape n'arrange rien..

L’édito – L’accueil du migrant, un brûlot de diversion d’une guerre qui refuse de dire son nom

Cyril Brun (Riposte Catholique)

Jan 12, 2018

Il y a 104 ans maintenant que les catholiques célèbrent une journée spéciale du migrant et du réfugié, pour beaucoup dans l’indifférence générale. La plupart des fidèles n’en entendent parler que le jour J, parfois à l’occasion de l’homélie, ou plus souvent par un appel lancé en fin de messe, par des associations œuvrant pour l’aide aux migrants. Depuis le pontificat du pape François, ce thème est devenu une source de conflit et de lourdes tensions à l’intérieur du monde catholique. Entre l’excès de prudence et l’excès d’ouverture, le fidèle a bien du mal à se situer dans un contexte politique très particulier qui doit faire face à une situation migratoire gigantesque, mais surtout d’un type nouveau. Le pape, dans ses discours, oscille entre accueil massif et prudence, non sans certaines contradictions. Parlant souvent avec la spontanéité du cœur, il est quelque fois obligé de revenir sur ses paroles que les média se sont empressés de colporter et parfois déformer. Demeure que le souverain pontife s’est personnellement engagé dans ce combat en faveur des migrants, donnant une connotation très politique à ses discours. Si les catholiques avaient, jusque-là, fait profil bas sur d’autres sujets polémiques du pontificat, les déclarations du pape sur l’accueil des migrants ne passent pas pour la grande majorité des occidentaux, parmi lesquels commencent à se trouver des évêques. Tandis que les italiens sont vent debout contre les récentes déclarations de l’évêque de Rome, de nombreux fidèles se sont exprimés depuis longtemps sur le sujet, comme nous le retraçons dans notre dossier spécial migrants.

Quel est donc le problème ? Bien entendu le flot massif de réfugiés ne permet pas un accueil et moins encore une intégration correctes. Le nombre rend cela impossible. L’origine géographique crée des tensions propres au choc des cultures, mais surtout, la religion des migrants est, en elle-même, un problème. L’Islam ne veut pas s’intégrer et est entré dans une ère de conquête revendiquée, dont l’afflux de migrants, qui ne sont en rien des réfugiés, est une des armées rampantes. Aussi, poser la question en termes d’accueil du migrant ou du réfugié est un leurre. Bien entendu que le catholique a une culture de l’accueil par sa génétique charitable. Mais le fidèle est aussi appelé à défendre sa foi, sa culture, sa civilisation chrétienne. L’intervention de Marie à Lépante devrait suffire à nous convaincre. Et nous sommes actuellement face à cette problématique vitale, comme face aux francs-maçons, du reste. La dialectique du migrant est un brûlot de diversion, permettant à l’islam d’affermir ses positions sur notre propre sol. Nous ne sommes pas dans une dynamique d’accueil du réfugié, pour l’écrasante majorité des migrants, mais face à l’obligation de défendre notre foi et notre culture. On brandit l’horreur des guerres de religions pour calmer les catholiques, mais qui ne voit que nous sommes déjà entrés dans la première phase de cette guerre et que la seconde, armée et violente aura bien lieu si nous persistons dans cette dialectique mortifère de l’accueil de personnes qui ne demandent nullement l’accueil, mais qui veulent la place ? Le christianisme ne perdra pas devant l’islam, c’est impossible car Dieu est pour son peuple, pour peu que le peuple se rappelle qu’il est son peuple. Méditer les heurs et malheurs du peuple hébreu, peuple à la nuque raide, pourrait susciter le sursaut salvifique qui nous fait aujourd’hui défaut. Accueillir suppose de discerner. Et le premier discernement, dans notre contexte mondial actuel porte bien sur les intentions des migrants, comme de ceux qui facilitent un tel mouvement. Faute d’une telle sagesse élémentaire, nous revivrons, à nos dépends, la prise et le massacre de Troie.

Cyril Brun, rédacteur en chef

+ + + + +

Cyril Brun

Docteur en histoire et enseignant à l’Université de Bretagne Occidentale , Cyril Brun est rédacteur en chef d’infocatho. Chef d’orchestre de formation, critique musical, historien et essayiste chrétien, il a publié plusieurs ouvrages dont “Pour une spiritualité sociale chrétienne” (Tempora, 2007) et “Le Printemps français : le grand réveil de notre civilisation” (Ed. A. de Saint-Prix, 2013).
La Vérité vous rendra libre (Ed Edilivre, 2015)
Il est contributeur et ancien directeur de la rédaction de Cyrano.net.
Il est également membre du comité éthique pro persona sur la finance et consultant en anthropologie.

Website: http://www.cyril-brun.fr/

+ + + + +

Commentaire d'Hercule : Les Hommes qui ont de la mémoire et qui sont respectueux du Passé sont des homme d'Avenir ! ...

+ + + + +
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://revelation-apoc-key.forumactif.com
Hercule
Admin
avatar

Messages : 1173
Date d'inscription : 16/08/2017

MessageSujet: ISLAMISATION - Mgr Aupetit, le nouvel archevêque de Paris, et l’immigration ...   Dim 14 Jan 2018 - 10:49

ISLAMISATION - Mgr Aupetit, le nouvel archevêque de Paris, et l’immigration ...
12 JANVIER 2018

Intéressantes réponses, plutôt équilibrées, du nouvel archevêque de Paris, interrogé dans le Monde :

https://www.riposte-catholique.fr/perepiscopus/mgr-aupetit-limmigration

+ + + + +

L’accueil des migrants est un sujet qui mobilise ou qui trouble les croyants. Que leur dites-vous à ce sujet ?

C’est un sujet difficile. A Nanterre, j’ai relayé dès le lendemain l’appel du pape François [afin que les paroisses accueillent des réfugiés, en septembre 2015]. J’ai été étonné des réponses positives immédiates. Des gens ont mis à disposition un appartement, d’autres ont accueilli quelqu’un dans leur pavillon, des écoles catholiques ont ouvert leur porte avec la cantine gratuite, des professeurs de français se sont mis à disposition. Ces gens étaient en danger de mort.

Il y a peut-être une différence dans l’accueil de gens qui sont dans une situation de détresse absolue, pour qui on ouvre toutes les portes, et ceux qui viennent pour des raisons économiques. Là, ça passe effectivement moins bien au niveau des fidèles. Notre réflexion se base sur deux principes. Le premier, évangélique, c’est l’accueil inconditionnel des personnes. Le second, c’est le principe du bien commun : comment faire pour que chacun puisse trouver sa place, mais en pensant à tous les autres ? C’est à l’articulation des deux principes que se situe la crête, qui n’est pas facile à trouver. C’est pour cela qu’il peut y avoir des conflits.

Une partie des catholiques craignent la venue de migrants en trop grand nombre. Les évêques doivent-ils parler plus clairement ?

Il y a une crainte de l’insécurité culturelle. Lorsque j’étais médecin à Colombes, au départ, dans les cités, les gens vivaient très bien ensemble. On ne regardait pas qui était musulman ou chrétien. On se rendait des services entre personnes. Aujourd’hui, c’est ghettoïsé. Les mairies tentent de favoriser la mixité sociale, mais on est quand même très engagé vers le communautarisme.

Un imam m’a dit : « On n’a plus de contrôle sur nos jeunes, ce n’est plus nous qui les formons à la religion. Ils vont se former ailleurs. » Ailleurs, c’est sur Internet. Il y a là une vraie question à prendre à bras-le-corps. Nous avons des religieux et des religieuses dans les cités. Peu nombreux, mais reconnus comme tels. Ils essaient de faire du lien entre les personnes. Mais c’est vrai qu’il y a des zones de non-droit absolu, avec des choses terribles, où la police ne peut pas intervenir.

+ + + + +
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://revelation-apoc-key.forumactif.com
Françoise
Admin
avatar

Messages : 29
Date d'inscription : 20/08/2017

MessageSujet: Re: Islamisation de la France, de l'Europe et du Reste du Monde...    Dim 14 Jan 2018 - 14:04

Bonjour Hercule, bonjour à tous,

Copie ici d'une lettre écrite au Pape François par des musulmans convertis... J'avais rédigé ce matin un long message plus personnel pour dire ce que j'avais entendu ce matin de la bouche d'un prêtre favorable à l'immigration et aux propos du pape, lors de la Sainte Messe... et quand j'ai voulu poster, mon message s'est volatilisé... Je suis encore abasourdie par ce que j'ai entendu ce matin. confused

Finalement, cette lettre sera bien mieux à lire que mon pauvre témoignage !


http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2017/12/des-ex-musulmans-devenus-catholiques-%C3%A9crivent-%C3%A0-sa-saintet%C3%A9-le-pape-fran%C3%A7ois.html

26 décembre 2017


Des ex-musulmans devenus catholiques, écrivent à Sa Sainteté le pape François


Des ex-musulmans devenus catholiques, et leurs amis, à Sa Sainteté le pape François, au sujet de son attitude vis-à-vis de l’islam.


"Très Saint Père,

Plusieurs d’entre nous, à maintes reprises, et depuis plusieurs années, avons cherché à vous contacter, et nous n’avons jamais reçu le moindre accusé de réception de nos lettres ou demandes de rencontre. Vous n’aimez pas les mondanités, et nous non plus, aussi permettez-nous de vous dire très franchement que nous ne comprenons pas votre enseignement au sujet de l’islam, tel que nous le lisons par exemple dans les paragraphes 252 et 253 de Evangelii gaudium, parce qu’il ne rend pas compte du fait que l’islam venant APRÈS le Christ, est, et ne peut être qu’un Antichrist (Cf. 1 Jn 2.22), et l’un des plus dangereux qui soient du fait qu’il se présente comme l’accomplissement de la Révélation (dont Jésus n’aurait été qu’un prophète).

Si l’islam est en lui-même une bonne religion, comme vous semblez l’enseigner, pourquoi sommes-nous devenus catholiques ? Vos propos ne remettent-ils pas en cause le bien fondé du choix que nous avons fait… au péril de notre vie ? L’islam prescrit le meurtre des apostats (Coran 4.89 ; 8.7-11), l’ignorez-vous ? Comment est-il possible de comparer la violence islamique et la prétendue violence chrétienne ?! « Quel rapport entre le Christ et Satan ? Quelle union entre la lumière et les ténèbres ? Quelle association entre le fidèle et l’infidèle ?(2 Co 6.14-17) » Conformément à Son enseignement (Lc 14.26), nous L’avons préféré, Lui, le Christ, à notre propre vie. Ne sommes-nous pas bien placés pour vous parler de l’islam ?


En réalité, du moment que l’islam veut que nous soyons son ennemi, nous le sommes, et toutes nos protestations d’amitié n’y pourront rien changer. En bon Antichrist, l’islam n’existe qu’en étant l’ennemi de tous : « Entre nous et vous, c’est l’inimitié et la haine à jamais jusqu’à ce que vous croyez en Allah, seul ! (Coran 60.4) ». Pour le Coran, les chrétiens « ne sont qu’impureté (Coran 9.28) », « les pires de la Création (Coran 98.6) », tous condamnés à l’Enfer (Coran 4.48), aussi Allah doit-il les exterminer (Coran 9.30). Il ne faut pas se laisser abuser par les versets coraniques réputés tolérants, car ils ont tous été abrogés par le verset du Sabre (Coran 9.5). Alors que l’Évangile annonce la bonne nouvelle de Jésus mort et ressuscité pour le salut de tous, accomplissement de l’Alliance initiée dans le peuple hébreu, Allah n’a rien d’autre à proposer que la guerre et le meurtre des « infidèles » en échange de son paradis : « Ils combattent dans le chemin d’Allah, ils tuent et se font tuer. (Coran 9.111) ».

Nous ne faisons pas d’amalgame entre islam et musulmans, mais si pour vous le « dialogue » est la voie de la paix, pour l’islam il est une autre façon de faire la guerre.

Aussi, comme il l’a été face au nazisme et au communisme, l’angélisme face à l’islam est suicidaire et très dangereux. Comment parler de paix et cautionner l’islam, ainsi que vous semblez le faire : « Arracher de nos cœurs la maladie qui empoisonne nos vies (…) Que ceux qui sont chrétiens le fassent avec la Bible et que ceux qui sont musulmans le fassent avec le Coran. (Rome, 20 janvier 2014) » ? Que le Pape semble proposer le Coran comme voie de salut, n’est-ce pas inquiétant ? Devrions-nous retourner à l’islam ?


Nous vous supplions de ne pas chercher en l’islam un allié dans le combat que vous menez contre les puissances qui qui veulent dominer et asservir le monde, car ils sont tous en réalité dans une même logique totalitaire, fondée sur le rejet de la royauté du Christ (Lc 4.7). Nous savons que la Bête de l’Apocalypse cherchant à dévorer la Femme et son Enfant, a plusieurs têtes… Allah défend d’ailleurs de telles alliances (Coran 5.51) ! Et surtout, les prophètes ont toujours reproché à Israël sa volonté d’alliance avec les puissances étrangères, au détriment de la confiance absolue qu’il faut avoir en Dieu. Certes, la tentation est forte de penser que tenir un discours islamophile épargnera un surcroît de souffrances aux chrétiens en pays devenus musulmans, mais outre que Jésus ne nous a jamais indiqué d’autre chemin que celui de la Croix, en sorte que nous devons y trouver notre joie, et non la fuir avec tous les damnés, nous ne doutons pas que seule la proclamation de la Vérité apporte avec le salut, la liberté (Jn 8.32).

Notre devoir est de rendre témoignage à la vérité « à temps et à contretemps (2 Tm 4.2) », et notre gloire est de pouvoir dire avec saint Paul : « Je n’ai rien voulu savoir parmi vous, sinon Jésus Christ, et Jésus Christ crucifié. (1 Co 2.2) ». [Lire la suite]

Lire la suite en cliquant sur le lien du "Salon Beige".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Islamisation de la France, de l'Europe et du Reste du Monde...    

Revenir en haut Aller en bas
 
Islamisation de la France, de l'Europe et du Reste du Monde...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'islamisation de l'Europe
» L'Immigration conduit à l'islamisation de l'Europe
» Le secrétaire du Pape met en garde contre l’islamisation
» Les cinq étapes de l`islamisation
» Prophéties de Holzhauser et situation actuelle en Europe

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM APOCALYPSE NEWS - PROPHETIES POUR NOTRE TEMPS :: ACTUALITES ET SIGNES DES TEMPS DE CE MONDE QUI PASSE :: Confusion, Bruits et Signes des Temps de ce Monde Qui Passe-
Sauter vers: